Book


The Dark Duet Tome 1 - Captive in the Dark CJ Roberts


La vengeance. La vengeance est le but ultime de Caleb. Il la prépare depuis douze ans. Pour réussir, son « arme » doit être vraiment spéciale. Elle sera un cadeau inestimable dont tout le monde parlera.

La fille qu’il surveille de l’autre côté de cette rue passante est parfaite. Elle est différente de ses proies habituelles. Elle n’est pas consentante, elle n’est pas vendue par son père, elle ne lui a pas été envoyée…Elle sera sa conquête.

Dans ce huis-clos étouffant, le bonheur est-il encore possible ?


Publisher: Pygmalion Editions
Publication date: 21/10/2015

Promote this page:

Avis des Rebelles

Un livre dérangeant mais addictif !

Par Nath

Je ne pensais pas un jour lire ce roman, mais lorsqu'on m'a proposé de rencontrer l'auteure, je me suis décidée et me suis lancée à l'eau. Et wouah ! J'en suis ressortie les bras ballants. Une chose est sûre : impossible de lâcher ce livre.

Je tiens à le dire dès le départ, Captive in the Dark n'est pas le genre de livre à mettre entre toutes les mains, certaines scènes étant choquantes par leur violence et je ne parle pas uniquement de viol... Âmes sensibles s'abstenir, donc.

On suit l'histoire principalement du point de vue de Livvie, jeune fille de dix‐huit ans qui est enlevée du jour eu lendemain, puis retenue captive dans une maison, au Mexique, par un dénommé Caleb, personnage énigmatique dont on ne sait rien et dont les intentions sont plutôt floues.

En effet, il ne dévoilera qu'à la fin ses intentions à Livvie, même si nous serons mis au courant bien avant grâce à un système de double point de vue bien mis en place et intéressant. On aura donc plusieurs passages centrés sur Caleb qui nous permettront d'en apprendre un peu plus sur le personnage et son passé, même si cela reste très en surface.

On peut voir au fil du temps une relation assez étrange naître entre les deux personnages, basée à la fois sur la méfiance de Livvie envers Caleb, l'attirance sexuelle qu'ils éprouvent l'un pour l'autre, et les non‐dits (surtout ceux de Caleb). Tout cela réuni crée une relation malsaine car mal‐gré ses pleurs et ses cris, Livvie n'en est pas moins attirée par Caleb et se voit obligée de se plier à ses ordres.

Mais Livvie est une jeune fille meurtrie par la vie qui se retrouve seule face à son geôlier. C'est une situation difficile pour elle et on ne peut qu'avoir pitié de Livvie dans un premier temps. Mais on finit tout de même par s'y attacher. C'est une battante et une jeune fille très courageuse qui ne baisse pas les bras quant à ses rêves de liberté.

Caleb, quant à lui, est un salaud complet. J'ai eu énormément de mal avec ce personnage qu'on se plaît à détester. On sait qu'il a eu une vie difficile, du moins on le devine assez vite, mais certains de ses comportement m'ont vraiment révoltée.

Mais malgré tout cela, j'ai beaucoup aimé cette dark romance, et je pense que c'est principalement dû au magnifique travail de traduction fourni. On tourne les pages sans s'en rendre compte et la lecture est vite terminée. Il y a quelque chose d'addictif dans l'écriture de ce roman, et c'est ce qui nous fait passer outre la situation révoltante dans laquelle se trouve l'héroïne.

En conclusion, “Captive in the Dark” est de la dark romance à ne pas mettre entre toutes les mains, mais c'est un roman passionnant au cours duquel on ne peut que pleurer avec Livvie et haïr Caleb pour ce qu'il lui fait subir. Malgré tout, l'envie de lire la suite est très présente.


Note globale: 16/20
Style d'écriture: 20/20
Intrigue: 16/20
Personnages: 15/20

Contre toute-attente, car je déteste le BDSM, j'ai été passionnée par ce premier tome.

Par Cocomilady

Alors attention, c'est vraiment un roman à réserver à un public plus qu'averti ! Âmes sensibles s'abstenir !

J'avais arrêté la série après quelques pages, dérangée par le côté BDSM très appuyé et des scènes qui m'avaient mise très mal à l'aise. Il faut dire que l'auteure n'y va pas de main morte avec les scènes de sexe, de viol et de torture, ce qui n'est vraiment pas ma tasse de thé. Cependant, je l'ai reprise il y a quelques jours, tentant de passer outre. Finalement, je me suis étonnée moi-même puisque j'ai été passionnée par l'histoire, et surtout la relation victime/bourreau entre Caleb et Livvie.
Que je précise, je ne peux nullement trouver belle l'histoire d'amour car pour moi, ça n'est pas de l'amour, mais un syndrôme de Stockholm entre une jeune fille de dix-huit ans, vierge de surcroît, et son kidnappeur et violeur.
Alors qu'est-ce qui a bien pu me plaire dans ce roman, me direz-vous ? Tout le reste. L'auteure a le don de mener ce huis clos psychologique de main de maître. On se retrouve totalement hypnotisé, autant par l'horreur de ce qu'elle vit et qui pourrait arriver à chacune de nous, que par le besoin de savoir pourquoi Caleb est aussi tordu et si elle va s'en sortir.
Le fait d'en apprendre plus sur son enfance, sur sa propre expérience, nous fait un peu plus comprendre son désir de vengeance, mais en aucun cas ça ne l'excuse. Un bourreau reste un bourreau, c'est clair, peu importent les circonstances.
La plume de C.J Roberts est addictive. Elle nous colle à notre siège et donne à ce duo une ambiance particulière.

J'ai de suite embrayé sur la suite, vous aurez donc mon avis rapidement.

 


Note globale: 19/20
Style d'écriture: 19/20
Intrigue: 19/20
Personnages: 19/20
Suspense Addictif

CJ Roberts a aussi écrit:


Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!