Book


Vermines Romain R. Martin


Bourganeuf, petite commune isolée dans la Creuse.
Arnaud Vallaud, jeune taxidermiste asocial et cynique, impose le respect par sa verve et sa mauvaise foi.
Accompagné de Pascalin, le brave du village, il tient une boutique et mène une vie très monotone jusqu'au jour où une armoire normande écrase son chien.

Son quotidien se transforme alors en une série d'aventures burlesques et tragiques.


Publisher: Flamant Noir Éditions
Publication date: 02/10/2017

Promote this page:

Avis des Rebelles

Un polar particulier et hors norme

Par Marie Nel

Vermines est le premier roman de Romain R. Martin, et c'est plutôt une réussite. Je découvre la plume de ce nouvel auteur. Et autant vous dire qu'il a son style bien à lui, avec un ton parfois décalé, un humour sombre et cynique qui changent et rendent cette lecture atypique.

Les personnages donnent le ton de ce roman. On a Arnaud qui est taxidermiste, je vous avoue que de mémoire je ne me souviens pas avoir rencontré un héros de roman avec un tel métier, c'est déjà quelque chose. Il a une façon de parler et de penser complètement hors norme, il exerce son métier dans la boutique de son ami Pascalin. Lui, c'est le gars un peu simplet, souvent ivre, qui se laisse facilement embobiner et diriger par Arnaud. Celui-ci nous explique ce qu'il s'est passé dans sa vie quatre ans auparavant, le jour où il a retrouvé son chien mort sous son armoire a changé le cours de son existence. Ce fait est en lui-même assez anecdotique et donne d'entrée de lecture la manière dont nous allons la vivre.

On suit dans une sorte de huis clos ces deux amis, sans oublier madame Clarence qui s'occupe du ménage dans la boutique, une vieille dame de 83 ans qui va mettre son grain de sel dans ce duo d'une façon assez inattendue.

Je ne savais pas, une fois ces personnages présentés, où l'auteur allait bien pouvoir m'emmener. L'histoire des faits en elle-même est assez basique, mais la façon dont c'est raconté, dont l'auteur nous mène par le bout du nez tout le long avec beaucoup de dérision, des références musicales, des citations en début de chapitre qui nous interpellent, tout cela fait de ce roman une lecture originale.
Je ne m'attendais pas à certaines scènes, à certaines révélations ou à des rebondissements qui changent toute la donne, qui font grincer des dents ou sourire. En fait, je me suis beaucoup amusée avec cette lecture, même dans les plus dramatiques situations, l'auteur les dépeint tellement avec un second degré bien à lui que ça change notre perspective. Il m'a fait penser dans sa mise en scène à un réalisateur de films très connu, Quentin Tarantino, vous voyez le genre ? Eh bien ce roman est tellement imagé que cela pourrait donner un film de cette veine.

Le final, quant à lui, est tout aussi inattendu que le reste, je ne pensais pas voir arriver ce personnage dans l'histoire. Bref, je ne vous en dis pas plus. Tout ce que je peux rajouter, c'est que j'ai apprécié ce roman, son étrangeté, sa drôlerie. Je vous le recommande si vous avez envie de sortir des codes du polar traditionnel, j'avais été attirée par la couverture et le titre, je ne pense pas oublier ces vermines et Einmal, qui fait une courte mais très importante et inoubliable apparition. À vous de découvrir !

Un grand merci à Romain R. Martin pour ce moment de lecture hors du temps et au webzine les Rebelles qui m'ont permis de le découvrir.

 


Note globale: 18/20
Style d'écriture: 18/20
Intrigue: 18/20
Personnages: 19/20

Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!