Book


Un Pape pour l'apocalypse Jean-Luc Marcastel


 

À Aurillac, le capitaine Malo Sinclair s’ennuie...
Il faut dire que Malo, jeune as prometteur de la police criminelle du quai des Orfèvres, avait tout pour monter vite et haut dans la hiérarchie… s’il n’avait eu la malheureuse idée de démolir le portrait d’un suspect, fils d’un ministre. Pour le protéger autant que pour le punir, son chef a décidé de le mettre « au vert ». Et pour ce faire, quoi de mieux qu’Aurillac, préfecture du Cantal, où l’on compte plus de vaches que d’habitants ?
Après deux ans, Malo est à la limite de la dépression.
C’est alors qu’on l’appelle pour une affaire de vol sur le chantier de fouille de l’abbaye Saint-Géraud récemment mise à jour. Une tête mécanique, incroyable vestige, presqu’une légende urbaine, a disparu. Enfin une affaire qui sort de l’ordinaire ! Mais, quand les cadavres pleuvent, Malo ne peut se dire qu’une chose : il n’en demandait pas tant...
Un polar ésotérique autour du personnage de Gerbert d’Aurillac, le sulfureux Pape de l’an Mil.

 

 


Publisher:
Publication date: 11/10/2017

Promote this page:

Avis des Rebelles

Un thriller passionnant mêlant suspense et ésotérisme, agrémenté d'une pointe d'humour !

Par Marie Nel

C'est la couverture qui m'a tout de suite attirée et le résumé par la suite. Fan de thriller, je ne pouvais que succomber à la lecture de ce roman, à moitié policier, à moitié ésotérique. L'histoire par elle-même pourrait faire penser au célèbre Da Vinci Code de Dan Brown, mais c'est sans compter sur ce que l'auteur a rajouté de piquant pour faire très vite oublier cette référence ! Je ne connaissais pas encore Jean-Luc Marcastel, j'ai toujours un peu peur lorsque je lis un nouveau policier, et j'ai été agréablement surprise par le style et la façon de captiver le lecteur et rendre ainsi la lecture passionnante et haletante ! Pas un moment d'ennui ni de lassitude, alors que le roman papier dépasse les cinq cents pages, je suis vraiment conquise !

Pour parler un peu plus du contenu maintenant, l'auteur nous plonge directement dans l'action dès les premières pages avec un meurtre commis sur une personne détenant une boite mystérieuse. Ce crime a lieu à Aurillac dans le Cantal, ville où il ne se passe quasiment jamais rien, puisque le capitaine de police Malo Sinclair s'y ennuie fermement ! Sa carrière avait pourtant bien commencé puisqu'il était tout d'abord posté à Paris, au quai des Orfèvres, mais après un mauvais geste envers le fils d'un ministre, il s'est vu rétrogradé à Aurillac. Il est donc surpris et « content » lorsqu'on lui annonce un vol sur un chantier où des fouilles sont menées et ont révélé l'ancienne abbaye de Saint-Géraud. Ce vol concerne une tête mécanique qui aurait été fabriquée vers l'an Mil par Gerbert d'Aurillac, qui deviendra le pape Sylvestre II. Cet homme, très érudit et en avance sur son époque, est le détenteur d'un lourd secret enfoui avec lui dans son tombeau et qui refait surface plus de mille ans plus tard avec le vol de cette tête. Se rajoute à cela un crime hors du commun lui aussi avec une fois de plus la disparition d'un objet important et ayant rapport avec le premier vol. Malo va donc partir sur la piste de personnes ayant toutes sans le savoir directement un lien avec Gerbert d'Aurillac. Il sera accompagné dans son périple de son collègue Albert et d'une professeure d'histoire, amie du premier homme assassiné, Melle Mignon. Celle-ci porte bien son nom d'ailleurs et Malo ne peut s'empêcher de tomber sous le charme de cette femme au corps parfait et à la tête bien remplie. Ce périple va les mener jusqu'à Rome en passant par Paris, l'Angleterre et l'Espagne.

On se laisse très vite prendre au jeu de cette énigme, au décryptage du manuscrit de Gerbert fait par Melle Mignon. Une enquête passionnante menée par des personnages hauts en couleur ! Comment résister à l'humour apporté dans cette sinistre affaire par le personnage d'Albert ! C'est une histoire à lui tout seul ! Un solide gaillard, joueur de rugby, un colosse à la voix tonitruante, ayant peur de l'avion mais pouvant vous réciter des pans de vie de personnages anciens car il retient tout ce qu'il voit ou entend à la télé. J'ai vraiment adoré cet Albert, qui malgré sa rusticité et son franc parler, peut se montrer très attachant et protecteur de son capitaine ! Malo peut d'ailleurs compter sur lui en toutes circonstances.

Cette histoire hors du commun pourrait nous sembler tellement réelle, tellement l'auteur a dû fournir un travail de documentation sur le sujet, sur le personnage de Gerbert d'Aurillac qui a réellement existé, et également sur l'art en général car chaque œuvre est très bien décrite et renseignée. Je suis vraiment épatée par l'exactitude et la précision des faits, j'ai appris beaucoup de choses en lisant ce roman ! Une lecture très complète, du suspense à revendre, un final apocalyptique, des personnages hors du commun, avec en plus beaucoup d'humour, j'ai vraiment passé un très agréable moment en compagnie de Malo et d'Albert, je ne suis pas prête d'oublier ce Cantalou plus vrai que nature !

Je remercie vivement Jean-Luc Marcastel pour ce très agréable moment de lecture et le webzine les Rebelles qui grâce à leur partenariat avec les éditions Pygmalion m'ont permis de découvrir l'auteur et l'histoire de Gerbert d'Aurillac.

 

 


Note globale: 19/20
Style d'écriture: 19/20
Intrigue: 19/20
Personnages: 19/20
Suspense Addictif

J'ai totalement dévoré ce thriller ésotérique dans la lignée d'un "Da Vinci Code", un coup de coeur !

Par Cocomilady

Ce roman m'a totalement emballée, tant par le niveau d'écriture de l'auteur qui rythme son histoire sans temps mort, que par cette histoire qui pourrait être réelle puisque ce ne serait pas la première trouvaille dérangeante qui serait mise sous scellés par le Vatican...
Le capitaine Malo, puni pour avoir frappé le fils d'un ministre, se voit arrêté en pleine ascension hiérarchique et puni dans le Cantal, à Aurillac, petite ville où il ne se passe jamais rien. Mais suite au vol d'une tête mécanique faite d'un métal inconnu, les morts s'enchaînent et le conduisent au personnage de Gerbert d'Aurillac, le pape de l'an Mil qui a tant fait parler de lui... Le capitaine, accompagné de son adjoint Albert, un personnage haut en couleur, sent qu'il y a plus autour de ce mystère et décide de tout faire pour mener l'enquête...

Pour tout vous dire, je me suis régalée ! L'histoire est passionnante, les personnages bien croqués, surtout celui d'Albert, cette montagne au patois drôle et au physique hors norme. Il est indubitablement mon personnage préféré et celui qui transforme ce livre en un roman d'exception.
L'humour et l'action sont omniprésents, les énigmes nombreuses, tout comme les recherches historiques qui s'intègrent à merveille dans ce jeu de piste et nous permettent de découvrir ce pape étrange dont le nom a été effacé de la lignée des papes. Un vrai érudit, limite sorcier, alchimiste reconnu, et plus démon qu'ange.
Le suspense est au rendez-vous jusqu'à la fin où l'on en redemande !
Tout m'a plu dans ce roman et j'ai vraiment hâte de lire les prochaines aventures du capitaine Malo et Albert !

C'est un coup de coeur !


Note globale: 19/20
Style d'écriture: 20/20
Intrigue: 20/20
Personnages: 19/20
Suspense Humour Addictif

Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!