Book


Le meurtre d'O'Doul Bridge Florent Marotta


San Francisco, sa baie, son océan, sa population cosmopolite. C'est dans cette ville de l'Ouest américain que Michael Ballanger a décidé de se reconstruire. Loin de sa famille en lambeaux, loin de la France où un tueur en série mit sa vie en miettes. Le coach de vie à succès renaît avec la difficulté qui suit la perte d'un être cher. Mais le voilà mêlé au meurtre d'un notable. Au moment de mourir, l'homme a composé un numéro, le sien. Alors la tourmente l'emporte. Réveillant les douleurs du passé.

 


Publisher: Taurnada Editions
Publication date: 17/09/1970

Promote this page:

Avis des Rebelles

Polar intriguant et au final surprenant !

Par Marie Nel

 

Avec un tel titre, je savais tout de suite dans quel genre allait se situer le roman, à voir si après lecture, je penserais la même chose. Eh bien, oui, j'ai été agréablement surprise par Florent Marotta, que je découvre, qui nous livre ici un policier comme je les aime. Son style sans fioritures ni lourdeurs va droit au but, il sait jouer sur la psychologie des personnages, les rendant parfois ambigus. L'action se situe à San Francisco, peu de descriptions sur cette ville, là n'était pas le but recherché, à mon avis, mais on a tous dans la tête quelques images de séries télé qui traînent.

Le livre démarre très fort. Dès le premier chapitre, l'auteur nous plonge dans l'action puisqu'on commence par une course poursuite dans les rues de la ville s'achevant par le meurtre de Calvin près de l'O'Doul Bridge. Nous faisons connaissance par la suite de Michael Ballanger. C'est un exilé Français, venu vivre dans cette ville pour essayer d'oublier un drame familial qui a mis sa vie professionnelle et sentimentale en miettes. Il est « coach de vie », métier qui peut sembler assez bizarre chez nous, mais les Américains sont très friands de ce genre de consultations et de soutien. Justement, il se retrouve mêlé à ce meurtre car il est la dernière personne que Calvin a tenté de joindre avant de mourir. Michael l'avait reçu en consultation, il ne le connait pas plus que cela, Calvin lui avait juste dit qu'il voulait changer de vie. Calvin est marié à une femme d'affaires très importante qui veut comprendre ce qu'il s'est passé. Michael, au début récalcitrant à aider la police, qui, il faut dire, n'est pas tendre avec lui, va donc mener sa propre enquête.

En même temps, il reçoit des nouvelles de sa fille qu'il n'a pas vue depuis très longtemps, elle vient passer des vacances chez lui. Ce qui met dans l'embarras ce père qui ne sait pas comment s'y prendre et qui fait remonter de douloureux souvenirs. Karine va se révéler être une jeune fille très compréhensive envers son père, n'hésitant pas à l'aider, voir à le secouer quand ça ne va pas. Un autre personnage féminin important est Kim, une jeune femme call-girl que Michael côtoie, leur relation est platonique, elle se révèle être un grand soutien pour lui. Autant l'auteur a pu être naturel dans sa façon de faire évoluer ces femmes dans l'univers du héros, autant il a joué avec la caricature en ce qui concerne les policiers, avec le bon et méchant flic, ce dernier ayant une dent contre Michael, voulant à tout prix le rendre responsable du crime, et couvrant outre mesure les riches de la ville.

L'enquête est bien menée, de nombreux rebondissements font changer la donne. On découvre très vite en quoi consistait le changement de vie du mort et tout ce que cela pouvait comporter comme danger pour lui. Le tout est ponctué par des cauchemars de Michael sur son passé, on comprend petit à petit ce qu'il s'est passé, pourquoi il est tellement traumatisé. Avec les indices donnés au fur et à mesure, on devine vite qui est le responsable de ce meurtre, mais il faut le prouver, c'est intéressant de suivre Michael dans les méandres journalistiques et politiques pour y arriver. Par contre, Florent Marotta m'a complètement surprise avec un épilogue donnant à penser qu'il pourrait y avoir une suite. L'enquête est résolue et close, mais un détail final replonge le lecteur dans le suspense.

La lecture est vive, rythmée, pas d'ennui, les personnages sont attachants, leur caractère est bien travaillé, les gentils sont gentils et les méchants de vrais méchants. Le final est surprenant, j'ai passé un moment de lecture sympa. C'est un bon policier comme j'aime en lire. Je ne connaissais pas Florent Marotta avant, il fait partie dorénavant des auteurs que je vais suivre et découvrir ses autres romans.

Je remercie le webzine les Rebelles qui, grâce à leur partenariat avec Taurnada Éditions, m'a permis de lire et découvrir cet auteur.

 


Note globale: 17/20
Style d'écriture: 18/20
Intrigue: 17/20
Personnages: 18/20
Suspense

Florent Marotta a aussi écrit:


Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!