Book


Conte de Faye Tome 2 - Red Caroline Costa


Pour sauver son entreprise, Faye est prête à tout. Vêtue de rouge, elle devient l'égérie glamour de sa société.

Elle n'est pas au bout de ses peines. Oliver, son séduisant Horse Guard, lui reproche de délaisser leur couple. Et ce n'est pas le plus grave : il se pourrait que sa sécurité soit menacée...

Faye devra-t-elle, une nouvelle fois, jouer sa vie ?

 


Publisher: Les éditions du 38
Publication date: 18/04/2015

Promote this page:

Avis des Rebelles

Un second tome réussi, plein d'humour et de suspense..

Par Marie Nel

Quel plaisir de retrouver Caroline Costa tout d'abord, et ensuite son personnage Faye Perrault, rencontrée dans le premier tome intitulé Blue, que j'avais déjà beaucoup apprécié pour son ton léger, plein d'humour et la petite dose de suspense qui nous prend alors qu'on ne s'y attend pas. Pour Red, ce sont les mêmes ingrédients, rendant une fois de plus la lecture addictive, j'aurais aimé faire durer le plaisir et le lire plus lentement, mais je voulais tellement savoir ce qui allait se passer que je n'ai pas su me retenir.

On retrouve donc Faye, cette jeune femme à la vie trépidante, elle est devenue la patronne de son entreprise, mais les affaires vont mal suite aux événements précédents, l'empreinte de l'ex patron marque toujours et Faye a du mal à l'effacer et à se faire un nom. Spécialisée dans les jeux d'argent en ligne, l'entreprise stagne, voire chute. Faye a donc l'ingénieuse idée de créer un nouveau jeu, et qui de mieux pour le représenter et faire oublier son ancien patron, que s'exposer elle-même et marquer ainsi les mémoires. Et pour ce faire, elle se met en scène, toute de rouge vêtue, la voilà devenir la « Lady in Red ». Elle n'avait seulement pas imaginé toutes les retombées que cela pouvait avoir, aussi bien sur son couple avec Oliver qui lui reproche de s'occuper plus de son entreprise que de son couple, que sur sa vie au travail, devenue l'égérie de sa boite, elle déchaine les passions et les paparazzis, allant jusqu'à, une nouvelle fois, mettre sa vie en danger...

Comme vous pouvez le voir, c'est une lecture dense et fournie. J'ai souri plus d'une fois aux répliques de Faye qui n'a pas sa langue dans sa poche, et j'ai tremblé et eu peur pour elle. Caroline Costa a su jouer sur plusieurs fronts, donnant de multiples facettes à son histoire. Au début, on s'amuse avec la transformation de Faye, tout ce qu'elle va devoir faire pour sortir son entreprise d'une mauvaise passe, ses rendez-vous avec sa couturière, avec ses collaborateurs. Et petit à petit, l'auteure ajoute une autre dimension, plus stressante, plus anxiogène avec des menaces sur Faye, une sorte de revers à la médaille. Anny, la sœur d'Oliver et meilleure amie de Faye, est présente elle aussi, est de bon conseil et prête à tout pour son amie.

Ce que j'aimerais pouvoir vous en dire plus, mais ce serait vraiment dommage de vous gâcher le plaisir que je suis sûre vous aurez en lisant ce roman. Je suis passée par beaucoup d'émotions diverses, l'auteure a crée une histoire dans l'air du temps, moderne, d'une femme active, à la renommée montante et aux dangers que celle-ci peut avoir. Une histoire actuelle, de notre époque. Et c'est peut-être pour ça que je l'ai encore plus appréciée, pour son côté réaliste.

Pas la peine de vous rajouter combien j'ai apprécié ce roman, je pense que vous l'aurez compris. J'ai passé un très bon moment, une lecture légère et forte en même temps, qui fait du bien, prenante et fraiche. Je ne peux que vous la conseiller si vous souhaitez oublier vos tracas et vous changer les idées.

Pour ma part, je remercie Caroline Costa, pour l'instant, chacun de ses écrits est un régal pour moi. J'attends le prochain avec impatience !

Et un grand merci aux Éditions du 38, je suis toujours enchantée par leurs parutions et elles sont synonymes de bonnes lectures.

 

 


Note globale: 20/20
Style d'écriture: 20/20
Intrigue: 20/20
Personnages: 20/20
Suspense Humour Addictif

À l’impossible, nul n’est tenu… sauf lorsque vous vous appelez Faye et que votre bon cœur l’emporte.

Par Goéwin

Faye est toujours à la tête de la start-up de jeux en ligne et la situation comptable est absolument catastrophique. La meilleure solution serait de la revendre mais son bon cœur le lui interdit car cela entraînerait des licenciements. C’est alors qu’elle a une idée de génie : faire oublier l’image d’Henry Hair, l’ancien propriétaire, et la remplacer par la sienne, en devenant “la Dame de Cœur » ou plutôt “la Lady in Red”. Et le succès est au rendez-vous mais Faye était loin de s’imaginer la tonne d’ennuis qu’elle allait s’attirer !

Je remercie Caroline Costa pour sa gentillesse et sa confiance, elle m’a adressé son dernier roman ce qui m’a permis de le découvrir en avant-première et de retrouver Faye toujours aussi délicieuse, accompagnée d’Oliver son séduisant Horse-guard à la plastique de dieu grec et de sa meilleure amie Anny. Nous allons faire connaissance de Granny, la couturière aux doigts de fée et au caractère volcanique. En s’exposant comme elle le fait, Faye ne va pas tarder à découvrir les joies de la presse britannique et de ses paparazzis ainsi qu’un autre aspect du caractère d’Oliver qui est franchement furieux de la voir s’obstiner à vouloir sauver à tout prix son entreprise et surtout de se mettre en danger. C’est que le travail de la jeune française empiète de plus en plus sur leur vie privée et il ne souhaite qu’une chose, c’est qu’elle se débarrasse au plus vite de cette boîte à la réputation sulfureuse, qui ne lui apporte que des ennuis. Seulement c’est oublier le caractère généreux et impétueux de la jeune femme. Et puis, soyons justes, je suis d’accord avec elle, il n’est pas si simple d’arrêter de s’investir et j’ai trouvé Oliver, même si les faits lui donnent raison, légèrement obtus et autoritaire. La façon de communiquer laisse un peu à désirer, comme souvent dans les couples.

J’ai retrouvé avec grand plaisir la plume de l’auteure, pleine d’humour et de malice. Elle nous a concocté pour ses personnages des dialogues pleins d’esprit, des discussions musclées en particulier entre Faye et Oliver ou avec un de ses employés. Et Granny ne manque pas de ressources ni de répartie, surtout en face d’Oliver. Au fur et à mesure que l’on avance dans l’intrigue, Caroline Costa fait monter la tension, le suspense augmente et la comédie flirte avec le thriller. Les caractères de tous les personnages sont ciselés et on se les représente parfaitement. J’ai tellement été captivée par l’intrigue que je l’ai lue d’une seule traite.

J’ai adoré cette lecture et je vous la recommande chaudement. Quant à moi, j’attends avec impatience la suite des aventures de Faye, Oliver et Anny que j’ai quittés à regret. C’est ce qui se passe quand on s’attache aux personnages, ils deviennent des amis dont on a hâte d’avoir des nouvelles.


Note globale: 20/20
Style d'écriture: 20/20
Intrigue: 20/20
Personnages: 20/20
Suspense Humour Addictif

Caroline Costa a aussi écrit:


Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!