Book


Bora Bora's Bitches Jacinthe Nitouche


Avant toute chose, je préfère prévenir : âmes sensibles et personnes à la santé fragile s'abstenir... si tu ne supportes pas la vulgarité et que le langage cru te donne de l'urticaire ceci n'est pas pour toi... après j'ai envie de dire : advienne que pourra !!!
Salut les culs, moi c'est Jacinthe Nitouche, Jaja pour les intimes.
Que dire à part que je vis ou plus exactement j'essaye de survivre avec trois filles plus cinglées les unes que les autres, Pétra Van de Pute, Jane Moreau et Phillis Pine dans un endroit que nous avons rêveusement surnommé « Bora-Bora ». Oui sur le papier ça peut envoyer de la bûchette mais dites-vous que dans la vie c'est pire. Pour épicer le tout, un mâle de nature indéterminée qui a le don de me mettre le téton en érection et la vulve au court bouillon est apparu subitement sur notre palier.
Vous allez donc suivre une année de notre merveilleux quotidien et j’ai envie de dire : « Mais quel quotidien !!!! ».
Quoi ?
C’est moi qui raconte, je ne vais pas vous dire
que notre quotidien est aussi mou que le périnée de Mamie Nova, ce ne serait pas crédible.
Voilà, alors après j'ai envie de dire qu'il ne vous reste plus qu'à mélanger tout ça dans un shaker, de verser le tout dans un joli verre à cocktail avec une paille et de le déguster amoureusement.

Publisher: EDB

Promote this page:

Avis des Rebelles

Un livre qui déchire son slip de mémère ! (dans le style bora boresque)

Par Mil

J’ai d’abord été un peu refroidie par le langage très cru qu’on a pas vraiment l’habitude de lire quand on ouvre un roman. L’effusion de gros mots et de vulgarité m’a donné envie de fermer le bouquin, je me disais « 600 pages de vulgarité avant la fin O.O ». Et puis je me suis laissée emporter par la folie de Bora Bora, les gaffes et le tact de Jaja…. Bref, j’ai pris mon pied quand j’ai découvert que les quatre colocataires avaient aussi une âme, un cœur et qu’elles gagnaient en sensibilité.

Des aventures quotidiennes qui nous emportent dans tout le monde pendant un an. Des passages mémorables, avec des références culturelles qui nous font tordre de rire et nous donne vraiment l’image que l’auteur souhaite décrire. En parlant de son style, j’ai aimé sa plume fluide, son humour et son franc-décrire (je sais pas si ça se dit ^^)

Donc en résumé, après un premier passage pas très efficace, je me suis laissée portée par l’humour, les aventures et le style de Jaja.


Note globale: 16/20
Style d'écriture: 13/20
Intrigue: 14/20
Personnages: 16/20
Humour Addictif

Coup de coeur

Par Cindy KA

C'est tout à fait le livre à lire un jour de déprime (ou pas), et alors, le moral reviendra de suite (où sera encore meilleur). Une vraie bouffé d'air frais ! Quand j'ai commencé ce livre, à la lecture des premières pages je me suis dit « ouh la la !  Il y a du lourd en expressions et en gros mots », mais finalement j'ai dévoré ce roman. J'ai ri tout le long, les personnages sont fantastiques. J'ai eu l'impression d'être l'une de leurs copines tellement je me suis reconnue ou ai reconnu mes amies dans certains traits de leur caractère. Cette histoire de collocation, et d'amour est juste pétillante. J'ai lu et je relirai ce livre, c'est sûr. Je l'ai conseillé a toutes mes amies autour de moi. Bref, pour moi, c'est un livre à ne pas manquer, à avoir dans sa bibliothèque. Et je n'ai qu'une chose à dire, je trouve trop longue l'attente pour la sortie du tome 2...


Note globale: 18/20
Style d'écriture: 18/20
Intrigue: 15/20
Personnages: 20/20
Humour Addictif

À consommer sans modération !

Par Mlle H

Je viens de finir Bora Bora's Bitches ! Et comme nous l’a si bien dit Jaja : la vulgarité est de rigueur dans ce livre, alors il vaut mieux ne pas être coincé, sinon on est mal barré :3

Lorsqu'on lit la quatrième de couverture, on sait qu'on va passer un pur moment de folie. Jacinthe traite de sujets qui nous concernent toutes et tous avec une telle dérision, que son roman, l’espace d’un moment, nous permet de nous évader.

J'ai beaucoup aimé ce roman, même si parfois, la vulgarité était un peu trop lourde. Les personnages principaux, quant à eux, sont assez tordants ! Il n'y en a pas une pour rattraper l'autre. D'ailleurs, à ce propos, ne faites jamais au grand jamais garder votre enfant à Bora-Bora... Sauf si vous voulez qu'il soit traumatisé à vie ^^

Le plus magique dans ce livre, c'est la complicité que Jaja, Jane, Phillis et Petra ont ! Elles sont reliées comme les 4 doigts de la main. Quelles que soient les épreuves, elles sont toujours là les unes pour les autres ! Il y a de nombreux passages que j'aimerais vous citer et qui sont extrêmement drôles, mais il y en a tellement que ce n'est pas possible. En revanche, il y a un passage durant lequel j'ai failli m'étouffer.

Extrait : "Je suis en haut d’une tour, je porte une couronne et je suis nue. Déjà je me dis que ce n’est pas très bon signe tout ça. Ce n’est pas tant d’être à poil, ça j’ai l’habitude mais la couronne elle sort d’où ? Ça doit encore être la Syphilis qui laisse traîner ses accessoires. J’entends une voix en bas de la tour, merde c’est 4B ! Qu’est-ce qu’il fout là ? Et pourquoi il est habillé comme Peter-Pan ? On repassera pour la sexy attitude avec le collant vert.

– Lance-moi ta chevelure, s'époumone-t-il.

Il est marrant lui, ce n’est pas avec mes 50 cm de cheveux que je vais le faire monter.

– Gros, désolée mais si je te lance ma chevelure ça va juste me fouetter mon gros mamelon c’est tout, à toi ça ne va pas t’apporter grand-chose.

– Lance-moi ta chevelure intime.

Ma chevelure intime ? Il parle bien de ce que à quoi je pense ? Et là, je baisse les yeux et je me rends compte que j’ai le Mondial Moquette entre mes cuisses. Putain c’est quoi ce bordel Jaja ? Ma touffe doit mesurer au moins 30 mètres. Je n’en vois pas le bout. Merde je suis une sorte de « Raiponce de la chatte ». "

Je vous jure que même en relisant ce passage, je suis toujours morte de rire. À peine commencé que je l'ai déjà fini... Vous ne pouvez pas savoir comment je suis dégoûtée de l'avoir terminé aussi vite :'( Je veux retrouver Le connard sexy du 4B ! Je vous jure, plus j'approchais de la fin, plus j'étais désespérée et après, il y a eu le coup de massue !

Ça m'a littéralement achevée. Je vous conseille grandement de le lire, il est à consommer sans modération !

C'est un gros coup de cœur pour ma part !

=> http://ladyh.canalblog.com/archives/2014/03/04/29536126.html


Note globale: 18/20
Style d'écriture: 19/20
Intrigue: 18/20
Personnages: 20/20
Humour Addictif

Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!