Book


Prince Captif, tome 1 - L'esclave C.S Pacat


 

Damen est un héros pour son peuple et le légitime héritier du trône d’Akielos. Mais lorsque son demi-frère s’empare du pouvoir, Damen est capturé, dépouillé de son identité et offert comme esclave au prince d’un royaume ennemi.

Beau, manipulateur et létal, son nouveau maître, le prince Laurent, incarne ce qui se fait de pire à la cour de Vere. Mais dans la toile mortelle de la politique Vérétienne, les apparences sont trompeuses, et lorsque Damen se retrouve pris dans un jeu de pouvoir pour le trône, il doit s’allier à Laurent afin de survivre et sauver son royaume.

Sans jamais oublier une règle vitale : cacher sa véritable identité à tout prix. Car l’homme dont il a besoin est celui qui a le plus de raisons de le haïr…

 


Publisher: Milady (Bragelonne)
Publication date: 29/05/2015

Promote this page:

Avis des Rebelles

Beautiful Story

Par The Masked Corrective

Je tiens tout d'abord à remercier Aurélia des Edition Milady Romance pour ce Btf Service-Presse

 

 

Avant-Propos : Vous connaissez ces romans qui avant même d’avoir entamé leur prologue, ont la faculté de vous retourner le cerveau et de vous donner de nouvelles perspectives ?

Prince captif, ne m’a pas seulement captivé, ni brouillé les tripes durant toute ma lecture. Non, prince captif a su capter TOUTE mon attention, au point où j’en suis venue à me demander si ce roman était une fiction ou un fait réel. à Oui, pendant que je bossais, je pensais à ma lecture … Ce n’est pas bien de laisser un roman en plan, surtout dans une phase cruciale.

N’étant pas une adepte de la M/M Mania, j’ai eu une petite appréhension avant d’entamer ma lecture. Même si j’avais déjà lu 2 ou 3 romans qui m’avait vraiment plu, de par leur sujet et qui sortait totalement de l’idée préconçue que l’on pourrait avoir de ce type de littérature. Je dirais que C.S Pacat m’a fait complètement sortir des sentiers battus avec sa série.

 

J’ai trouvé dans ma lecture, une histoire. Une histoire qui repose non seulement sur des personnages intéressants, attrayants et captivants, mais aussi sur une thématique – guerre entre clan rivaux -, tellement bien huilée , que j’en suis venue à me demander pourquoi ce roman a été classé dans la catégorie « romance » ? J’ai beau prendre du recul, je n’ai pas ressenti une once de romance au contraire.  Tous les protagonistes sont de gentils/fourbes : les mignons, les esclaves, les nobles, les princes, le régent, les gardes, la cour et le conseil de Vère. J’ai adoré les détester pour ce qu’ils étaient : de vils amateurs de bontés.

 

En bref. Tandis qu’il est destiné à régner sur Akielos, Damenios dit Damen est fait capturer par les gardes de son frère, Kastor. Il fut déclaré mort et envoyé en tant qu’esclave – du plaisir – au prince Laurent de Vère. Tout lieu aurait pu suffire à Damen, mais Vère représente le giron de ses pires ennemis, pire Vère est la terre ou l’on considère Damen comme l’homme à abattre sans retenu, pour avoir tué 6 ans plutôt, le futur roi. Ne voyant dans ces situations qu’une suite de « mal chance », Damen n’a qu’une solution se plier aux ordres du prince Laurent, son maitre et mettre en place un plan de survie et d’échappatoire.

 

Comme dis précédemment le roman est constitué d’une histoire. Pas une histoire à l’eau de rose ou le maitre ennemi, se prend d’amour pour son esclave. Non, si vous recherchez un homme avec un cœur de pierre, un bagou tellement nocif et poli, avec un zeste de bon sens, vous trouverez la photo de Laurent sur Google. Je l’ai adoré dès le départ, car je savais qu’il allait réussir à lui seul à me faire enrager et adoré les « méchants » garçons. Je ne serais donner une simple description de Laurent, il pourrait être bipolaire, au vu de ces changements d’humeur, mais il est plus fin que cela, plus subtil et donc tout ce qu’il dit ou fait vous fait douter.

Damen, joue à la perfection le rôle de l’esclave avec le séant entre deux chaises. D’un côté il se bat pour échapper à cette ambiance malsaine qui plane au palais de Vère et de l’autre il doit se battre pour survivre afin d’éviter de se faire repérer en tant que prince d’Akileois. J’ai eu de la peine pour lui, même si je me suis demandée à quel moment son sort allait – enfin – être scellé.

Pour ce qui est des personnages « secondaires », je ne les ai pas du tout trouvé dans la coulisse, et pourtant la présentation des personnages en début de mon roman m’a fait freiner des quatre fers, car je m’attendais à une histoire un peu micmac et enfin de compte je n’ai usé du listing que lors des deux premiers chapitres. Lorsqu’un roman est bien écrit et que les personnages sont bien en place et bien décrit, ma foi pas besoin de cela. Le régent – accessoirement l’oncle de Laurent – m’avait semblé trop gentil et j’ai été ravie d’avoir gardé un droit de réserve sur celui-ci, même si je me doute bien que tout peut encore arriver et donc, je m’attends – encore – à être toute retournée par l’auteure. Pour ce qui est des mignons et esclave, ont suit plus particulièrement Nicaise. Comment vous parlez de ce personnage qui arrive avec l’aide d’une simple phrase à vous donner un double sens. Lui, je le tiens à l’œil.

J’ai incontestablement été prise par l’histoire, car CS Pacat, a réussi le pari fou – de mon point de vue – de donner à cette histoire M/M tous les ingrédients d’une vrai suspense, et ce sans user de la partie romance/amour. Non, je pense que si cette partie avait été écrite et bien, j’aurais un peu décroché car tout repose sur l’intrigue lié à Damen/Laurent, la guerre des clans, les minis complots. Bon, il est vrai qu’ils m’ont un peu frustrés sur ce point, mais avec le recul cela ne m’a pas manqué car l’auteure a vraiment su donner la tangente parfaite à son histoire.

Enfin, que vous dire de plus sur ce BEAUTIFUL roman que je vous invite grandement à acquérir à sa sortir. Aucun superlatif ne peut vraiment décrire le plaisir que j’ai eu à lire ce roman – en un jour – et qui doit obligatoirement se trouver sur votre PAL de mai … Surtout que l’Editeur nous fait la grâce de sortir les deux premiers volumes le même jour. Vivement le 29 mai pour enfin découvrir la suite des aventures de Damen et Lauren … Longue vie à Akileois !!!!!


Note globale: 20/20
Style d'écriture: 18/20
Intrigue: 18/20
Personnages: 19/20
Suspense

C.S Pacat a aussi écrit:


Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!