Book


Perséphone, Reine des Morts Frédérique Gabert


Enlevée par Hadès, Perséphone satisfait sa mère et son époux en passant la moitié de l’année sur Terre et l’autre moitié aux Enfers.
Le mythe occulte cependant les ressentis de Perséphone. Frédérique Gabert choisit pour sa part de narrer le trouble de la nymphe et son désir naissant pour le dieu des Enfers. Les quelques jours qui précèdent la décision de la future reine des morts sont l’occasion d’une visite des lieux et d’une description classique de ce qu’étaient les Enfers pour les Anciens.


Publisher: DOMINIQUE LEROY ebook
Publication date: 15/03/2015

Promote this page:

Avis des Rebelles

Redécouverte d'un mythe

Par Nath

Enlevée par Hadès, la jeune Coré, une nymphe qui deviendra par la suite Perséphone, la reine des Enfers, doit faire en sorte de satisfaire sa mère qui déprime suite à la disparition de sa fille et Hadès, qui va bientôt devenir son mari. Pour cela, elle passe six mois sur terre (le printemps et l’été) et six mois en enfer (l’automne et l’hiver). 

Cette nouvelle, racontée des points de vue de Perséphone et d’Hadès, nous raconte en quelques pages l’évolution de la relation entre les personnages. En effet, dans le mythe traditionnel, le ressenti de Perséphone est totalement mis de coté. L’auteure a donc pris le parti de nous conter les événements vécus du point de vue de celle-ci. On assiste ainsi à son trouble initial, puis à la montée de son désir envers Hadès, le tout parsemé de visites de lieux mythiques et de rencontres avec des personnages bloqués dans des punitions éternelles, comme Sysiphe et son rocher par exemple. 

N’étant pas une grande fan de récits érotiques - je dois même dire que je n’y trouve aucun intérêt - je dois avouer qu'ici, l'auteure a bien réussi à associer mythe et érotisme. En effet, l’érotisme nous est proposé à petites doses et ne vient pas gâcher l’histoire de façon inopinée. Enfin, environ toutes les deux pages, des illustrations-clés, en couleur et plutôt bien réussies, coupent le texte de manière à en faire des mini chapitres.

En conclusion, un texte court (30 pages) et bien sympathique pour redécouvrir la mythique arrivée de Perséphone aux Enfers, le tout parsemé d’un érotisme assez léger.

 

Note globale: 17/20
Style d'écriture: 18/20
Intrigue: 15/20
Personnages: 16/20

Premier opus d'une nouvelle collection, mêlant figures emblématiques et érotisme

Par Mademoiselle Malénia

J'avais eu l'occasion de découvrir Frédérique Gabert grâce aux éditions Artalys, et lorsque j'ai eu l'opportunité de la lire à nouveau chez Dominique Leroy, je n'ai pas hésité une seconde. C'est une auteur qui manie la langue avec brio, et cette fois encore, elle ne m'a pas déçue.

Sa réinterprétation de la figure de Perséphone est très réussie, d'autant qu'elle est fidèle au mythe initial. L'histoire est savamment matinée d'érotisme, mais les scénes de sexe sont amenées de façon subtile, et sont surtout toujours terriblement bien écrites.

Seul point négatif à mes yeux : les illustrations, un peu trop enfantines à mon goût pour ce type de texte, et que je n'ai pas vraiment appréciées. Elles sont très belles, hautes en couleurs, et cela n'enlève rien à leur qualité, mais je ne les trouve vraiment pas adaptées au genre érotique.

J'ai trouvé cette nouvelle très agréable à lire, et au delà, j'aime beaucoup l'idée de cette nouvelle collection, mêlant figures emblématiques et érotisme. C'était un pari risqué, qui est emporté haut la main par cette auteur! Si les prochains opus sont aussi aboutis que celui-ci, ce sera, à n'en pas douter, une excellente série.


Note globale: 15/20
Style d'écriture: 16/20
Intrigue: 14/20
Personnages: 15/20

Frédérique Gabert a aussi écrit:


Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!