Book


Je me souviens Martin Michaud


À Montréal, juste avant Noël, un homme et une femme meurent le cou transpercé par ce qui semble être un instrument de torture sorti tout droit du Moyen Âge. Auparavant, ils ont entendu la voix de Lee Harvey Oswald, l’assassin présumé du président Kennedy.
Un sans-abri se jette du haut d’un édifice de la place d’Armes.

Ayant séjourné à plusieurs reprises en psychiatrie, il prétendait avoir participé, avec le FLQ, à l’assassinat de Pierre Laporte. Sur le toit, avant de sauter, il laisse deux portefeuilles, ceux des victimes. La série de meurtres se poursuit, les cadavres s’empilent…
De retour à la section des crimes majeurs, le sergent-détective Victor Lessard mène l’enquête avec, pour le meilleur et pour le pire, la colorée Jacinthe Taillon.
Je me souviens parle d’identité à bâtir, de mémoire à reconstituer et de soif d’honneur.

Publisher: Kennes Editions

Promote this page:

Avis des Rebelles

Un roman qui vous emmène dans une enquête sombre et enivrante.Un coup de coeur pour le roman et la plume.

Par Axl

Une série de meurtres ont lieu à Montréal, juste avant les fêtes de Noël : un homme et unefemme sont tués avec des objets de torture, un sans-abri se jette d'un bâtiment alors qu'il seraiten possession des portefeuilles des deux victimes.
L'affaire est confiée au sergent-détective Victor Lessard et à sa coéquipière Jacinthe Taillon.
 
De la première à la dernière page, j'ai été totalement envoûtée par le roman et la plume del'auteur.
L'écriture est entraînante, le rythme soutenu.
Il y a bien longtemps que je n'ai pas lu un roman policier qui m'ait autant transportée et faitréfléchir. Tout s'enchaîne,  je n'ai pas eu le temps de souffler. J'ai été prise dans l'enquête maisaussi dans la vie du sergent-détective. Car même si sa vie tourne beaucoup autour de sonboulot, sa vie personnelle n'est pas de tout repos non plus. Ce personnage est le point central,un homme charismatique, rebelle et franc, mais avec un passé lourd qui l'empêche d'avancer.
L'intrigue est complexe mais rondement menée, plus on avance dans l'enquête et plus les doutess'installent. Dès que l'équipe d'enquêteurs pense tomber sur le bon suspect, nouveaurebondissement, un élément vient s'ajouter et l'on doit reprendre du début.
L'auteur a su créer une ambiance lugubre, où les personnages présentent une véritablecomplexité psychologique.
J'ai tout de même apprécié les moments de tendresse, d'amour, tout comme les petites touchesd'humour que  l'auteur a su placer de façon éparse tout au long du roman et j'avoue que lepersonnage de Jacinthe Taillon n'y est pas pour rien.
L'écriture est fluide, bien que parfois j'aie eu un peu de mal avec certains termes utilisés. Eh oui,ce livre est écrit en français, mais dans un français qui nous vient tout droit du Québec.
Un énorme coup de coeur pour ce roman et pour l'auteur, que je vais continuer à suivre de près.

Note globale: 18/20
Style d'écriture: 18/20
Intrigue: 19/20
Personnages: 18/20

Martin Michaud a aussi écrit:


Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!