Auteur


Margaux Gilquin


Le cri de colère d’une femme confrontée 
au chômage et à la précarité

Margaux a 48 ans lorsqu’elle perd son emploi. Elle a pourtant tout fait, dans sa vie, pour obtenir une belle situation, passant son bac à plus de trente ans. Tout le monde lui dit qu’elle n’aura aucun mal à retrouver un contrat à durée indéterminée. Mais c’est un voyage 
éprouvant qui commence…

Elle affronte l’arrogance de jeunes DRH, se perd dans les rendez-vous de Pôle emploi, accepte tout ce qui se présente, tracte son CV dans les aéroports, joue les 
démonstratrices dans des supermarchés, se démenant pour garder la tête haute et l’estime d’elle-même.

Alternant humour corrosif, tristesse et colère, Margaux se bat pour ne pas recevoir un jour son « dernier salaire », 
terme élégant par lequel elle désigne ses dernières allocations chômage.

Et puis, un matin…

En France, les femmes de plus de 50 ans subissent de plein fouet la crise de l’emploi. sans travail, sans reconnaissance, avec moins de 500 euros par mois, elles vivent avec la peur permanente de terminer leur existence dans la rue.



"Le dernier salaire" de Margaux Gilquin a été récompensé le 23 mars 2017 par le prix du meilleur ouvrage sur le monde salarié au Salon Livre Paris, Porte de Versailles. 

Copyright photo : Bruno Lévy


Promouvoir cette page:

Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!