Auteur


Florence Chevalier


 

Je m'appelle Florence et j'ai 34 ans. J'ai toujours bien aimé l'écriture et, tout au long de ma vie, je m'y suis consacrée par épisode.


Quand j'avais 8 ans, j'ai écrit toute une série mettant en scène deux héros, un frère et une sœur qui avaient mon âge.


Plus tard, vers l'âge de 10 ans, ma sœur et moi avons débuté une bande-dessinée. Malheureusement, quand elle a abandonné, je n'ai pas eu la motivation de continuer seule.


Au collège, quelques années plus tard, j'écrivais des chansons/poèmes en anglais, et j'ai continué à le faire - plus ou moins régulièrement - jusqu'à la fac.

Pendant toute cette période, mon enfance et mon adolescence, je détestais la lecture. Le seule chose que je lisais, c'était Le Petit Nicolas, Tintin et les aventures d'Astérix et Obélix. Malgré ça, j'ai passé un bac L et j'ai suivi des études littéraires.

Pour mon année de maîtrise (LLCE : anglais), je suis partie en échange universitaire au Canada prendre des cours de littérature (anglaise, canadienne et américaine) et je me suis retrouvée avec un minimum de trois livres à lire par semaine. Puisque je n'avais pas le choix, je me suis sérieusement mise à la lecture et je n'ai jamais arrêté depuis. J'adore ça !

J'ai une prédilection pour les littératures de l'imaginaire, ma préférence va à l'anticipation, mais j'aime aussi lire tous les autres genres, pourvu que l'histoire me plaise.

Depuis le début de ma carrière - et même si c'était un peu par hasard au départ -, je travaille dans le milieu du livre.

En 2008, j'ai retrouvé un peu le goût de l'écriture et j'ai commencé à écrire un livre de fantasy pour la jeunesse que je n'ai jamais terminé.

En 2010, j'ai tenté de me réorienter sur le plan professionnel. Après plusieurs déconvenues de ce côté-là, j'ai entamé un nouveau projet d'écriture en 2011. J'ai mis trois mois à achever la première version de mon premier roman, Celle que je croyais être, et depuis cette époque, je n'ai plus arrêté l'écriture. J'ai toujours plusieurs projets en chantier (métamorphes, zombies, conte de fées, dompteuse de feu, sirène, etc.).

Très récemment, je me suis mise à écrire des nouvelles. Mon premier texte à avoir été retenu pour la publication a été imaginé dans le cadre d'un appel à textes des éditions Sortilèges, et il est paru dans l'anthologie Sombre Rencontre en octobre 2012. Depuis, beaucoup d'appels à textes me font envie et j'avoue que c'est difficile de distinguer ceux pour lesquels j'ai réellement une chance. J'ai envie de participer à beaucoup, et je me rends vite compte que ce ne serait pas gérable.

En ce qui concerne les idées, je ne suis jamais à court. Ce qui me manque, c'est surtout le temps pour les concrétiser. L'écriture me prend beaucoup de temps, car je suis rarement satisfaite du résultat du premier coup. Il faut dire que comme beaucoup, je suis perfectionniste.

Personnellement, j'écris d'abord pour les adolescents et les jeunes adultes, mais je pense que n'importe qui peut, d'une façon ou d'une autre, s'identifier à mes héros.

 

 


Promouvoir cette page:

Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!