Livre


La Toile d'araignée Jean-Philippe Agnese


Lors d'une intervention musclée au lendemain d'une soirée festive, le lieutenant Gabriel Ciello dérape : c'est la bavure, et la mise à pied immédiate. Pour l'exemple. Lassé des jeux hiérarchiques, incapable de tenir en place et soucieux de toujours subvenir aux besoins de sa famille, il reprend contact avec des amis d'enfance : des dealers notoires. Une immersion de l'autre côté du miroir, pour laquelle il se trouve être d'une redoutable efficacité. Des repères brouillés, des appuis qui s'estompent, un fragile équilibre porté à bout de bras, … Sur qui s'appuyer quand tout se disloque, si ce n'est sur sa conviction profonde de faire ce qui est juste et nécessaire ?

Entre sa relation conflictuelle avec ses supérieurs, sa vie de famille chancelante et la suspicion omniprésente de ses nouveaux partenaires, Gabriel tente de maintenir un cap qui le conduira des cités de la région parisienne au port du Havre, en empruntant quelques chemins forestiers.


Editeur: Auto-édition
Date de parution: 24/06/2014

Promouvoir cette page:

Avis des Rebelles

Un roman policier haletant

Par Sorcha

Un roman où le suspense et la tension sont omniprésents. Le héros Gabriel vient tout juste d’être mis à pied par sa hiérarchie, et son couple pourtant bien jusque-là commence à battre de l’aile à partir du moment où il décide de se trouver d’autres activités moins honnêtes. Pour cela, il se tourne vers d’anciennes connaissances : les frères Zenouda. Durant la première partie du livre, nous assistons à l’immersion dans le camp des bandits qu’il combattait étant flic. Puis les choses se corsent et là, il est impossible de ne pas s’en faire pour Gabriel, car la situation se complique jusqu’à l’escalade de violence. Les événements s’enchaînent et on oscille entre appréhension et envie de savoir s’il va réussir à se sortir du pétrin dans lequel il s’est fourré, ou plutôt dans lequel certains l’ont mis !

Par contre, la fin m’a laissée dubitative. C’est brutal et justement, on reste sur sa faim. Mais que se passe-t-il ?

Le style de l’auteur est direct et sans fioritures. Un point négatif pour moi : les dialogues. Il est souvent difficile de se repérer : qui parle ? Qui fait quoi ?

De même, certains passages manquent de détails pour la compréhension du lecteur. Entre tous ces trafics, combines et manipulations, on s’y perd un peu.

Néanmoins, l’histoire est prenante, et j’ai tremblé plus d’une fois avec et pour Gabriel.


Note globale: 15/20
Style d'écriture: 15/20
Intrigue: 13/20
Personnages: 17/20
Suspense

Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!