Livre


Les sentinelles de l'ombre T4 - Le chant de la meute J. Arden


Toujours prisonnière de Seattle, je découvre que le pouvoir de la reine s’effrite dangereusement au profit d’ennemis de plus en plus nombreux. Je me serais bien passée d'une intervention divine, mais c’était sans compter sur la ténacité de Seth et sur la portée du chant de meute qui défie les règles préétablies ainsi que les frontières entre les mondes. Selon un nouvel ami, les dieux créeraient la fortune. Il paraît aussi qu’elle sourit aux audacieux. À la merci des ténèbres, traquée de tous côtés, je demande à voir…


Editeur: Rebelle Editions
Date de parution: 17/03/2016

Promouvoir cette page:

Avis des Rebelles

Entre vampires et dieux égyptiens...

Par Goéwin

La situation d’Anya prisonnière de Seattle depuis le sort de confinement jeté par Aidan ne cesse de se compliquer. Elle et Kyle doivent faire face à plusieurs attaques de vampires envoyés par Victor mais aussi par un autre mystérieux commanditaire.

Comme si cela ne suffisait pas, Seth met tout en œuvre pour qu’elle bascule de son côté. Les combats que mènent les dieux se transportent sur terre et nous avons la joie de faire connaissance avec la déesse Bastet. Les anciens dieux sont beaucoup plus présents dans ce tome et nous en apprenons davantage sur leur histoire et leurs luttes.

Anya a définitivement choisi son camp et elle se sent désormais plus louve que vampire. Ses échanges avec sa boule de poils personnelle Wolfie sont remplis d’humour. Mieux encore, désormais elle ressent le besoin de veiller sur les membres de sa meute et c’est ainsi qu’elle va prendre sous sa protection un mini-lynx Khépri et sa protégée Leï. Anya va se battre pour sauver Leï au risque de se perdre elle-même et de passer du côté de Seth qui ne désarme pas.

L’écriture de J. Arden est toujours aussi addictive, riche et imagée, pleine d’humour. On suit avec passion la relation d’Anya avec Kyle qui ne progresse pas énormément : j’ai eu souvent envie de secouer Anya pour qu’elle cesse de se refuser à Kyle dont j’admire la patience.

Au final, un tome que j’ai lu avec grand plaisir et qui laisse présager une suite encore plus passionnante.


Note globale: 18/20
Style d'écriture: 18/20
Intrigue: 18/20
Personnages: 18/20
Suspense Humour Addictif

Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!