Livre


L'aura d'Abalyne intégrale S.g. Horizons


Version complète, corrigée et surtout plus piquante.
Dans un monde différent du nôtre, l'aura que possède chaque personne représente une source de pouvoir qui définit la place que l'on obtient dans la société. À l'âge de douze ans, Abalyne est révélée comme une effacée. Une personne possédant une aura si faible qui ne lui permet nullement de l'utiliser, faisant d'elle une paria à la communauté. Arrivée à l'âge adulte et étant entraîné contre son gré par le déchaînement des événements, elle apprendra qu'elle possède une aura d'une rare puissance. Ses parents ayant fait le nécessaire pour la masquer afin de la protéger d'une grande menace qui pèse sur elle ainsi que sur tout un peuple.
Extrait :
Elle percevait à présent les gémissements, les cris et les soupirs des autres participants de la célébration de l'Union à une certaine distance qui avaient trouvé l'élu de leur aura. Abalyne en savait peu sur ce qui se passait entre un homme et une femme lorsqu'ils s'unissaient. Elle avait toujours pensé qu'elle découvrirait cette intimité avec Roban. C’est pour cela qu’elle ne voulait pas s’unir que ce soit de corps, de cœur ou d’aura avec qui que ce soit. Elle ne s’offrirait à personne puisque l'homme qu'elle aimait lui était refusé. Elle n'avait pas demandé à participer à cette célébration et encore moins de s'unir avec l'un de ces hommes qu'elle avait en horreur.
— Vous courez vraiment vite ! déclara une voix masculine derrière elle.
Abalyne se retourna et aperçut un homme à la luminosité d'un jaune intense. Il n'était visiblement pas le seul à l'avoir suivie, car deux autres silhouettes lumineuses empruntèrent à leur tour la passerelle. Sans attendre, la jeune femme fit volte-face et sauta dans le vide, retombant quelques mètres plus bas sur l’aplomb d’un mur du labyrinthe. Il était juste assez large pour pouvoir poser ses pieds ce qui ne l’empêcha pas néanmoins de se mettre à courir. Le fin tissu qu'elle portait n'entravait en rien ses mouvements puisqu'il lui arrivait à mi-cuisse. En revanche, elle ne portait aucun sous-vêtement, ce qui aurait pu la mettre mal à l'aise dans toute autre situation que celle-ci. En effet, son corps rayonnait avec une telle ardeur qu’il masquait entièrement sa nudité aux vues de tous ses poursuivants.
Elle réalisa que les trois hommes l'avaient suivie alors qu'elle sautait d’un mur à un autre avec l’agilité d’une biche. Par endroits, ils pouvaient être séparés par un vide de plus d'un mètre de large. Mais la jeune femme courait et sautait toujours plus vite en éprouvant une intense satisfaction de pouvoir faire cela. C'était grâce à l’entraînement qu’elle avait eu durant de longs mois qui avait développé son sens de l'équilibre et son agilité. Elle entendit l'un des hommes chuter, mais ne s’en préoccupa pas, préférant continuer sa fuite. En arrivant au terme du labyrinthe et espérant trouver une issue pour sortir de cet endroit infernal, Abalyne se laissa glisser le long d'une paroi. Au niveau de l’intersection avec le couloir qui devait la mener vers la pièce centrale en espérant y trouver la sortie, elle percuta un homme qui la saisit par le bras afin de l’attirer vers lui. Abalyne serra le poing de sa main libre et l'abattit de toutes ses forces sur le visage de son assaillant. Surpris, il la relâcha tellement vite qu’elle manqua de perdre l’équilibre, mais réussit à prendre appui contre une des parois. Elle s'enfuit à nouveau tandis que son poursuivant s'était arrêté pour tâter son nez, médusé devant la réaction de la jeune femme. En effet, chaque personne présente cette nuit s'était portée volontaire et il ne comprenait pas pourquoi celle-ci avait réagi avec tant de violence.


Editeur: Auto-édition

Promouvoir cette page:

Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!