Livre


Zone 2 Mary Aulne


Comme chaque année à la même date, Karina retourne à Bazar, le village isolé de son adolescence. Elle ne peut pas faire autrement que d y aller. Parce que là-bas, les autres l attendent. Bazar. Ukraine. Depuis l explosion nucléaire de Tchernobyl, on dit seulement qu il est dans la zone de contamination classée 2. ZONE 2, c est le témoignage d une enfant de la catastrophe. Elle parle d amitié, d amour, de folles espérances mêlées de peurs confuses. Bref, de ce que vivent tous les ados du monde... Et pourtant, à Bazar plus qu ailleurs, les choses ordinaires se vivent avec une intensité particulière.


Editeur: Yucca Editions
Date de parution: 20/11/2016

Promouvoir cette page:

Avis des Rebelles

Une très belle belle plume

Par Sorcha

Un roman à la plume magnifique. J’ai beaucoup apprécié ma lecture. Au départ, je dois dire que le résumé m’a intriguée, je me suis dit pourquoi pas ? La couverture, par contre, n’est pas à mon goût, elle n’invite pas forcément à la lecture, même si après avoir lu les premiers chapitres, on comprend mieux ce choix, qui s’avère finalement fort à propos.

Maintenant, que je vous parle de l’histoire de Karina, cette jeune Ukrainienne qui après avoir fui la mort et la désolation avec ses parents après la catastrophe de Tchernobyl, revient dans son village natal pour échapper à la misère de la ville où son père a perdu son travail. Mais loin du rêve de reconstruction, en revenant à Bazar, c’est une autre misère qu’ils doivent affronter. La ville morte et polluée n’inspire guère à l’espoir de jours meilleurs et Karina fait avec ce qu’elle a pour passer le temps, jusqu’à sa rencontre avec les 3 frères et sœurs : Genadye, Pavlo et Laryssa.

J’ai beaucoup aimé les interactions entre ces 4 personnages. Ils ont chacun leur caractère, leur façon d’affronter la pauvreté, les épreuves, et d’exprimer leurs sentiments, de formuler leurs espoirs fous pour l’avenir.

La romance entre Karina et Pavlov est très bien écrite, tout en douceur, tout en poésie. C’est pudique et beau. J’ai eu un coup de cœur pour ces deux personnages.

Les petits passages où le lecteur a accès aux pensées les plus secrètes, et parfois sombres de Karina ajoutent un grand plus afin de comprendre la psychologie de ce personnage. J’ai aimé sa force et ses faiblesses.

Au fil du récit, on voit comment les liens entre les 4 adolescents se renforcent, comment ils se soutiennent dans cette vie où les instants de bonheur sont si rares et à chérir. Mais loin d’être une ode à la lamentation, Karina nous répète que le malheur est partout, et que l’on doit faire avec les cartes que nous avons en main. Elle a tout à fait raison.

Quant à la fin, elle est terrible ! Terrible dans le sens où l’action est brutale, même si on se doute que tout n’est pas rose. Nous avons également la réponse à un événement inexpliqué et qui ne semblait pas coller avec le ressenti sur un des personnages.

Le roman est court, ce qui est bien dommage, car j’aurais voulu en savoir plus à propos de Karina et de sa reconstruction. Donc, mon seul regret aura été cette fin que j’ai trouvé un peu trop vite expédiée à mon goût. Cependant, je le redis, cette histoire, bien que triste, est très belle. C’est une belle leçon de force et de courage.


Note globale: 18/20
Style d'écriture: 20/20
Intrigue: 16/20
Personnages: 18/20

Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!