Livre


La meilleure part Bertrand Savoye


« Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu t’agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire. Marie a choisi la meilleure part : elle ne lui sera pas enlevée. » Ces paroles de Jésus ont inspiré la trame de ce roman dans lequel Marthe et Marie sont deux femmes vivant à un siècle de distance. Marthe, notre contemporaine, divorcée et désoeuvrée. Marie, jeune couturière qui travaille dans les années vingt pour la maison de haute-couture de Madeleine Vionnet. Marthe fait la connaissance de Marie à travers son journal intime trouvé par hasard dans une vente aux enchères.

Dans son journal, Marie se montre enjouée et légère, habitée par une joie intime, comme un étonnement d’être, écrit-elle, et guidée par son ange gardien : Angélus Silésius. Au fil des pages, elle communique à Marthe une force de vie qui l’aide à renouer avec le plaisir des sens et la chaleur des sentiments. Le récit, animé par la quête et la transmission de cette mystérieuse « meilleure part », évoque les milieux de la haute-couture et de l’art, le travail et la condition sociale des petites mains, les fêtes luxueuses et la recherche spiritualiste de l’entre-deux guerres, l’émancipation des femmes pendant et après la guerre de 1914-1918. Un monde a basculé et, entre deux cataclysmes, il faut tellement vivre.


Editeur: Editions Lazare et Capucine
Date de parution: 13/06/2017

Promouvoir cette page:

Avis des Rebelles

Le récit initiatique d'une femme guidée par le journal d'une autre ayant vécu un siècle plus tôt.

Par Cocomilady

Dans ce roman original qui nous ramène dans le passé, à la fin de la première guerre mondiale, on suit les tergiversations et les remises en question de Marthe, une femme de notre époque divorcée et sans travail. Plongée dans le plus grand désarroi, celle-ci se retrouve en possession d'un journal, celui d'une jeune couturière dans les années vingt prénommée Marie.
La spiritualité de Marie la guide, la fait vivre dans l'instant présent, la fait rayonner de cette aura particulière qui attire les gens vers elle. Guidée par son ange gardien, elle va servir de guide à son tour à cette femme qui s'est perdue et ne sait plus trouver de sens à sa vie.

L'auteur a intelligemment développé son roman, nous faisant alterner entre le passé et le présent. Subtilement, un lien se crée entre ces deux femmes qui ne se sont jamais connues, et c'est en allant à la recherche de celle-ci et du reste de son journal, que Marthe verra la lumière au bout du tunnel.
La spiritualité joue un grand rôle dans cette histoire, et l'on remarque que c'est lorsque Marie retombe dans le piège de la matière du fait d'une passion ravageuse, qu'elle perd le lien elle aussi et commence à s'étioler.
D'autre part, il est touchant de penser que, comme le battement de l'aile d'un papillon, le fait d'avoir écrit ce journal, pour elle seule, retentit cent ans plus tard en bousculant en bien la vie nombreuses personnes.

Pour conclure, je dirais que c'est un beau roman, plein d'espoir, à lire pour se replonger dans le passé des petites mains de l'entre-deux guerres et pour développer sa conscience par la même occasion


Note globale: 16/20
Style d'écriture: 18/20
Intrigue: 16/20
Personnages: 17/20

Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!