Livre


À l'ombre des fûts de chêne — Enquêtes en Bretagne Tome 17 Alex Nicol


On sait bien que Gwenn Rosmadec a un faible pour le whisky au blé noir, et c’est en fin connaisseur de ce délicieux breuvage qu’il a été admis au sein de la confrérie de l’ordre du malt breton.

Quand Guy Le Lay, le patriarche fondateur de la Distillerie des Menhirs, demande à Gwenn de l’accompagner aux Canaries en qualité d'interprète lors de négociations avec un Chilien qui souhaite produire le fameux whisky au blé noir, Gwenn accepte avec enthousiasme.

Mais quand Guy Le Lay se rend au Chili pour finaliser le contrat qui doit lier les deux entreprises, bretonne et chilienne, son voyage, qui aurait dû être fructueux, se transforme en cauchemar.

Gwenn, pour sauver son ami, va devoir affronter bien des dangers. Tueurs aux trousses, enlèvement, courses-poursuites dans le désert, rien ne lui sera épargné, et il va devoir vendre chèrement sa peau !


Editeur: Les éditions du 38
Date de parution: 08/09/2017

Promouvoir cette page:

Avis des Rebelles

Une belle découverte. Que du bonheur !

Par Goéwin

Un grand merci à Anita Berchenko et aux Éditions du 38 pour cette lecture addictive. Cela faisait un moment que je souhaitais découvrir ces fameuses « Enquêtes en Bretagne », j’ai commencé par le dernier tome et comme j’ai beaucoup aimé, il ne me reste plus qu’à lire les 16 tomes qui précèdent « À l’ombre des fûts de chêne ». Beaucoup de plaisir en perspective !

Alors d’abord, même si j’ai commencé par la fin, cela n’a pas gêné ma lecture. Par la magie de son écriture, Alex Nicol m’a transportée en Bretagne et plus particulièrement dans le Finistère, à Sainte Marine. L’amour de sa Bretagne est tel qu’il nous le communique à travers ses mots ; en le lisant, j’entendais le bruit des vagues et le cri des mouettes. Mais il m’a également découvert tout un monde, celui du whisky, et plus précisément l’Eddu, le seul whisky au monde obtenu à partir du blé noir qui plonge ses racines dans cette terre bretonne. Et Gwenn, son héros, devient lyrique quand il en parle, c’est encore une invitation au voyage et j’ai visité avec beaucoup de curiosité et d’intérêt le site internet de Guy Le Lay et sa Distillerie des Menhirs à Plomelin. Parce qu’ils existent ! Ce n’est pas une fiction.

Et justement Guy Le Lay a besoin de son ami Gwenn pour l’accompagner à Lanzarote, une île espagnole faisant partie des Canaries, et lui servir d’interprète. Eduardo Rodriguez de Atacama, un distillateur chilien, souhaite s’associer à la Distillerie des Menhirs afin de diversifier sa production et fabriquer un whisky chilien. Mais Guy Le Lay est prudent, méfiant même et il souhaite le concours de Gwenn dont la connaissance de l’être humain l’aidera à discerner les intentions véritables de son interlocuteur, Carlos Rodriguez de Atacama, le fils d’Eduardo. L’aide de Gwenn ne sera pas de trop car Don Carlos ne joue pas franc jeu et les dangers sont multiples. Il se pourrait même que leurs vies soient menacées.

Cela n’empêchera nullement nos amis de jouer les touristes et Alex Nicol nous fait visiter Le jardin des cactus puis nous emmène au parc de Timanfaya que Gwenn désire découvrir en marchant. Et lorsque Guy parti au Chili pour signer le contrat se trouvera en danger, Gwenn et son épouse Soazic n’hésiteront pas à s’envoler pour Santiago au secours de leur ami.

« À l’ombre des fûts de chêne » est un excellent roman policier qui nous fait voyager de la Bretagne aux Îles Canaries, puis du Chili à Rio au Brésil pour revenir sur la bonne terre bretonne et son whisky. Dans chaque pays, des aventures toutes plus dangereuses les unes que les autres attendent nos héros et même si nous savons dès le début qui est LE méchant et comment cela va se terminer, l’auteur parvient à multiplier les rebondissements, les coups fourrés et à entretenir le suspense. Ses héros sont attachants, pleins d’humour, courageux, ont le sens de l’honneur et de l’amitié. De plus pour les aider, ils rencontrent d’autres personnages qui partagent les mêmes valeurs. Ce que j’ai également apprécié, c’est qu’Alex Nicol nous fait pénétrer dans l’histoire de ces terres et de leurs peuples nous offrant par la même occasion un récit historique, je pense en particulier au “Jardin de Bavière”.

Conclusion : une magnifique découverte pour moi que je compte bien poursuivre en lisant toutes les « Enquêtes en Bretagne ». Vous y trouverez de l’humour, du suspense, du danger, des voyages, des récits historiques… La liste n’est pas exhaustive.


Note globale: 20/20
Style d'écriture: 20/20
Intrigue: 20/20
Personnages: 20/20
Suspense Humour Addictif

Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!