Livre


La malédiction de la zone de confort Marianne Levy


Rose a (presque) tout pour être heureuse.
Après 763 auditions infructueuses elle a enfin décroché son premier grand rôle dans la série télé de l’année. Elle peut compter sur le soutien d’une joyeuse bande et d’un fiancé imaginaire avec qui elle assure vivre, enfin, une relation équilibrée. Son unique manque ? Un précieux recueil de poésie médiévale dont elle a besoin pour calmer son émotivité pathologique.
Ben n’a (presque) rien pour être heureux.
En panne d’émotions, le scénariste et auteur de polars n’arrive plus à écrire une ligne. Il se noie dans un quotidien sinistre qu’il dissimule mal à ses deux seuls amis. Son unique réconfort ? Les mails hystériques d’une dingue qui lui réclame un bouquin comme une naufragée, une bouée au milieu du Pacifique.
Ils étaient faits pour ne PAS se rencontrer.
Probabilité qu’ils vivent un jour heureux ensemble : nulle.
Probabilité qu’une probabilité soit fausse : non négligeable.
Et si la vie déjouait les algorithmes ?


Editeur: Pygmalion Editions
Date de parution: 11/10/2017

Promouvoir cette page:

Avis des Rebelles

Une comédie romantique fraîche et agréable à lire.

Par Cocomilady

Rose a l'impression d'être enfin entrée dans sa zone de confort. Elle est heureuse et comblée : elle a une vie qui lui plaît, des amis géniaux, et elle vient de décrocher le rôle de sa vie dans une série télévisée qui devrait faire le buzz à la rentrée. Elle va bientôt être la révélation féminine de l'année, mais le stress s'invite. Elle se rue donc chez son bibliothécaire pour se procurer son recueil de poésie médiévale, seul remède à ses crises d'angoisse, mais un mystérieux inconnu oublie de le rendre depuis des semaines. Elle décide donc de le harceler pour le récupérer et fait contre toute attente sa rencontre, sans se douter une seconde des nombreux rôles qu'il va jouer dans sa vie...

L'histoire est simple, mais bien tournée. Deux âmes esseulées vont se trouver par hasard, et ainsi mettre en évidence cette zone de confort qui au final les gardait de tout, et surtout de la vie avec un grand V et de l'amour avec un grand A.
L'héroïne est gauche et elle a le don de se retrouver dans les situations les plus cocasses, mais elle est aussi très attachante, tandis que Ben est taciturne, triste et totalement à l'opposé de cette folle furieuse à laquelle il est lié sans le savoir. J'ai beaucoup aimé aussi le producteur et ami de Ben, un personnage haut en couleur mais que j'ai trouvé finalement fort sympathique.
C'est le premier roman de Marianne Levy que je lis, et j'avoue avoir été heureusement surprise par sa plume, sa façon d'amener son histoire, de jouer avec les sentiments et les failles des gens. Ce roman m'a donné envie d'en lire d'autres, ce qui est un bon indicateur quant à la qualité de l'intrigue.

Entre cafouillages, non-dits, erreurs de parcours, l'amour vaincra... pour notre plus grand plaisir !


Note globale: 17/20
Style d'écriture: 17/20
Intrigue: 16/20
Personnages: 17/20
Humour

Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!