Livre


Presque trop parfaite Patricia Montdore


Arabella Townsen est riche, volage, libre… et elle compte bien le rester, même si cela choque la bonne société londonienne en ce début de XX° siècle. Lassée de la voir refuser les demandes en mariage des meilleurs partis de la ville, sa mère lui pose un ultimatum : dans un mois, jour pour jour, Arabella devra annoncer ses fiançailles. Si elle y parvient, elle remportera le célèbre collier de diamants et d’émeraudes familial, qu’Anabella rêve de posséder. Si elle échoue, il reviendra à Cassandra, sa fade et pieuse jeune sœur. Bien déterminée à ne pas laisser échapper le trophée, Arabella a déjà une stratégie des plus fantasques pour trouver un mari…

De son côté, Jason Windmere se complait dans sa vie de libertin. Jusqu’au jour ou son richissime oncle menace de le déshériter s’il ne prend pas rapidement une épouse. Entre se marier ou perdre Cloverley, le domaine familial auquel il tient plus que tout, le choix est difficile… mais rapide. Il désignera sa future femme lors d’un bal donné par les Townsen, et il a une idée précise pour pimenter la soirée !

Ce n’est qu’un jeu de plus pour Arabella et Jason. Un jeu auquel se retrouve mêlée malgré elle Frances, la nouvelle femme de chambre d’Arabella. Suite à la mort de sa mère, cette jeune femme aussi belle qu’intelligente a dû entrer au service des Townsen pour subvenir à ses besoins. Le soir du bal, elle accepte de rendre service à Arabella…

 


Editeur: Black Moon Romance
Date de parution: 26/08/2016

Promouvoir cette page:

Avis des Rebelles

Sympatique

Par Sorcha

Une romance dont l’intrigue principale revisite le conte de Cendrillon. Voilà comment je pourrais résumer ce roman.

Nous avons d’un côté Frances, une jeune femme qui vient de perdre sa mère et se retrouve sans le sou. Bien qu’elle ait de l’éducation pour une fille de son rang, elle ne peut espérer mieux qu’un poste de femme de chambre auprès d’une riche famille. C’est ainsi qu’elle se retrouve au service de la fantasque Arrabella Townsend. Une fille pourrie gâtée au-delà du raisonnable, et qui à cause de son comportement instable et léger avec la gent masculine fait l’objet d’une surveillance accrue de la part de sa mère. De plus, la jeune fille ne s’entend guère avec sa sœur cadette Cassandra, qu’elle juge laide et inutile (bonjour les repas de famille !). Si en plus vous rajoutez à cela une rivalité exacerbée à cause d’un pari pour obtenir le trésor familial, cela donne un cocktail explosif !

Frances se retrouve donc entourée de la sévère marâtre et de ses deux vilaines filles complètement tordues ! Manque plus que le prince et… (roulement de tambour) il est moins niais que dans la version Disney (grâce à Dieu !).

Du coup, par un heureux ou malheureux hasard (tout dépend de quel point de vue on se place), Frances va se retrouver au cœur d’un imbroglio matrimonial à une époque si particulière pour le statut et le droit des femmes dans la société du début de XXe.

Jason Windmere, lui, est à la recherche d’une jeune donzelle à épouser afin de conserver une part de son héritage. Oui, là, il s’agit du vieux tonton qui pose ses conditions dans son testament. C’est donc avec cette idée en tête que Jason va accepter de se rendre au bal donné par les parents d’Arabella, qui aimeraient également que leur fille aînée trouve chaussure à son pied.

Alors même si on ne comprend pas trop pour quelles raisons il envisage de mettre au point un stratagème aussi ridicule et alambiqué pour parvenir à ses fins, Jason réussit à attraper dans ses filets une jeune demoiselle, seulement celle-ci ne correspond pas tout à fait aux critères qu’il s’était fixés.

Donc, comme je le disais au début de ma chronique, une lecture agréable, agrémentée par une plume soutenue, mais fluide et correspondant tout à fait au genre.

En revanche, je dois avouer ne pas avoir du tout accroché au niveau des personnages. Frances m’agace, Arabelle est souvent too much dans ses délires et Jason est un peu effacé. On passe aussi trop vite de « on ne se connait pas » à « je t’aime comme un fou ».

De plus, même si l’idée d’une intrigue calquée sur l’histoire d’une Cendrillon plus ou moins moderne est sympa, elle est tout sauf crédible.

Néanmoins, on souhaite poursuivre dans la lecture ne serait-ce que pour connaître le dénouement, aussi bien pour Frances que pour l’autre cinglée d’Arabella !


Note globale: 13/20
Style d'écriture: 15/20
Intrigue: 13/20
Personnages: 10/20

Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!