Livre


Le jour où mon pénis est tombé David Duranteau


Je m'appelle Fabrice Carmen, j'ai 43 ans, je suis le présentateur vedette de la matinale d'une grande radio française. J'ai du fric, je suis connu, les meufs m'adorent, je suis le mec que tout le monde rêve d'être! Sauf que récemment les petits désagréments s'accumulent. Mon pénis, par exemple, il est tombé, un matin, sous la douche. Ça fait un choc de le voir à côté de la savonnette... Et cette nouvelle animatrice à la radio qui ne porte jamais de culotte, c'est la fille d'un cinéaste connu, je crois qu'elle essaie de me piquer ma place. Et comme une apothéose, à l'instant où je vous parle, une femme est allongée sur mon canapé hors de prix, une coupe de champagne plantée dans la gorge. Je m'allumerais bien une clope, moi...


Editeur: Librinova
Date de parution: 28/06/2017

Promouvoir cette page:

Avis des Rebelles

Dommage...

Par Mademoiselle Malénia

C'est le titre, évidemment, qui m'a donné envie de lire ce roman. Quoi de plus énigmatique qu'un homme perdant ses attributs? est-ce au sens propre ou figuré? Voilà de quoi attiser ma curiosité!

L'histoire est celle d'un animateur radio riche, célèbre et arrogant, qui va soudain perdre son pénis (au sens propre, donc!) De là, il va rencontrer un femme à laquelle il ne voudra pas s'attacher, puis une autre, qu'il convoitait mais qui l'a remplacé et va mourir sur son canapé. Se greffent à tout cela l'histoire de Benito, son chauffeur, mais aussi de Monica, sa voisine gothique et déjantée... 

Mon résumé est semblable au livre : bordélique! L'auteur nous présente une galerie de personnages extrêmement loufoques et très stéréotypés. Entre remarques acerbes et réflexions sociologiques, c'est un roman qui ne manque pourtant pas d'humour et de répartie. Sur fond d'enquête policière, on suit des personnages grossièrement caricaturaux qui écornent au passage quelques idées reçues.

Le postulat de départ était vraiment amusant, mais je trouve qu'il s’essouffle vite. Les personnages nous deviennent rapidement insupportables et les constants allers retours entre les points de vue perdent le lecteur. La plume, elle aussi, est particulière. Tout le livre est en langage familier et l'auteur ne respecte pas les règles de ponctuation : jamais de point, seulement des points de suspension à toutes les phrases. Même si on s'y fait, je dois admettre que c'est un peu perturbant.

Enfin, le livre comporte pas mal de coquilles et/ou fautes d'orthographe, qui, même si elles ne freinent pas la lecture, agacent légèrement la rétine.

J'ai aimé l'histoire et son absurdité, et certains traits d'humour noir m'ont vraiment fait sourire. Je n'ai pourtant pas réussi à entrer dans l'histoire et à apprécier totalement ce roman. Les erreurs, les clichés, les longueurs... c'était trop pour moi, malgré une idée de départ sympathique.  Dommage!


Note globale: 12/20
Style d'écriture: 9/20
Intrigue: 12/20
Personnages: 14/20

Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!