Livre


De la terre dans la bouche Estelle Tharreau


Les vieux de Mont-Éloi savent pourquoi ils s'aiment ou se détestent, même si les autres l'ignorent. La seule histoire à laquelle il faut croire est celle qu'ils ont écrite au musée de la Chênaie.

Elsa refusera cette vérité lorsque sa grand-mère lui léguera une maison perdue dans la forêt, à deux pas d'un village martyr.

Guerre. Occupation. Épuration.

Quarante années ne seront jamais suffisantes pour oublier et chasser les fantômes du passé !


Editeur: Taurnada Editions
Date de parution: 18/01/2018

Promouvoir cette page:

Avis des Rebelles

Un excellent thriller historique qui m'a passionnée jusqu'au dénouement final.

Par Cocomilady

J'ai trouvé cette histoire étonnante. L'auteure a su utiliser le contexte et les faits historiques pour développer une intrigue prenante et passionnante. Elle m'a tout simplement embarquée dans son histoire sans que je puisse en sortir avant la fin.

Tout commence lorsqu' Elsa reçoit en héritage, à la mort de sa grand-mère, une petite maison isolée dans la forêt, à l'orée d'un village. Elle trouve étrange que celle-ci ne lui ait jamais parlé de son village natal, mais part pour découvrir, puis ensuite vendre, la maisonnette. Mais à peine arrivée, elle découvre qu'elle n'est pas la bienvenue et que cette maison cache des secrets enfouis profondément. Elle n'aura alors de cesse de les révéler au grand jour et de dévoiler la vérité, même si pour cela elle devra risquer sa vie...

L'histoire, au fur et à mesure des révélations, nous ramène à l'époque de la guerre, lors de l'occupation par les nazis. Les différents protagonistes sont tous aussi étranges les uns que les autres et on se met à les soupçonner à tour de rôle. On s'évertue à essayer de percer le mystère, mais c'est dans les dernières pages que se dévoile le fin mot de ce passé que certains auraient voulu garder muselé.
Entre roman historique et thriller, l'auteure a su créer un écheveau qui tient le lecteur en haleine. En pleine guerre, les coupables ne sont pas toujours ceux qu'on croit,tout comme les victimes d'ailleurs.
Les apparences sont parfois trompeuses, et c'est ce que nous prouve encore cette histoire à lire absolument.


Note globale: 19/20
Style d'écriture: 19/20
Intrigue: 19/20
Personnages: 19/20
Suspense Addictif

Une lecture intense, thriller addictif et passionnant !

Par Marie Nel

C'est une belle découverte que je viens de faire, aussi bien par le contenu du roman que par son écriture. Celle-ci est fluide, concise, l'auteure ne ménage pas le lecteur. Tous les ingrédients sont réunis pour en faire un bon thriller, suspense, meurtre, secrets cachés, révélations.

L'héroïne principale, Elsa, hérite de sa grand-mère, Rose, la maison d'enfance de celle-ci, « La Braconne ». Elle a laissé à sa petite-fille une étrange photo où elle reconnaît sa mère, Michèle, et sa grand-mère devant cette maison, mais accompagnée d'un homme qui n'est pas son grand-père. Sa tante Léontine ne le connait pas non plus.

Elsa n'est jamais allée à La Braconne, sa grand-mère l'ayant quittée après la seconde guerre mondiale. Quand elle va arriver là-bas, quelle ne sera pas sa surprise de découvrir un homme, Fred, dans cette maison et surtout qu'il la revendique comme lui appartenant. Mais avec l'acte de propriété de Elsa, il va bien devoir lui laisser la place. Elsa va donc essayer de remonter dans le passé de Rose, découvrir qui est l'homme sur la photo, savoir pourquoi Rose ne s'est pas mariée à Georges, le grand-père de Fred, alors qu'ils étaient amoureux. Que peuvent bien cacher ces cocottes en papier accompagnées d'une photo qu'elle reçoit. Les gens du village ne veulent rien divulguer, mais Elsa sait que les amis de Georges cachent des choses qu'ils ne veulent dévoiler.

Estelle Tharreau traite à travers de Rose de sujets vraiment très graves survenus pendant et juste après la guerre. Ils ne sont pas souvent abordés dans les romans et pourtant, il faut en parler. Ce n'est pas un énième roman sur la déportation, quoique importants eux aussi. Ici, il s'agit plus des femmes pendant la guerre, leur survie, leurs sentiments, et quand ceux-ci vont vers un Allemand, la honte d'être tondue à la fin de la guerre.

J'ai trouvé l'histoire de Rose très poignante. Elsa, aidée de Fred, fera preuve d'un grand courage pour surmonter ces différentes épreuves et pour trouver le responsable des tragiques événements survenus à la fin de la guerre.

Les personnages sont bien travaillés, l'auteure n'a pas versé dans le mélodrame, et pourtant elle aurait pu, elle est restée neutre et sincère.

Je me suis demandée pourquoi un tel titre, quand j'en ai découvert la raison, cela m'a glacé le sang. Et pourtant, tout ce qui est raconté ici a malheureusement existé.
J'ai passé un moment de lecture intense avec Elsa, Fred et Rose. Le roman est construit de telle façon qu'on ne peut pas décrocher, certains chapitres se finissent brutalement et le suivant prenant à un autre moment de l'histoire, on a hâte de savoir. Le final, quant à lui, est stressant et angoissant au possible. Que de tensions et que de révélations.

Un roman que je n'oublierai pas de sitôt. Il marque les esprits et je vous le conseille afin de prendre connaissance d'actes graves commis pendant cette guerre.

Pour ma part, je remercie Estelle Tharreau pour cette histoire, je vais la suivre de près car j'aime son style. Je remercie également les éditions Taurnada pour ce service presse.

 


Note globale: 19/20
Style d'écriture: 19/20
Intrigue: 19/20
Personnages: 19/20
Suspense Addictif

Estelle Tharreau a aussi écrit:


Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!