Livre


La mémoire du thé Lisa See


Sud-ouest de la Chine, années 1990.
À la Source de Printemps, sur le mont Nannuo, la culture du thé rythme la vie des habitants depuis toujours. Loin de connaître les progrès sans précédent qui se propagent au reste du pays, les Akha perpétuent des méthodes de récolte archaïques et des principes religieux très strictes.
Li-yan, première personne de sa famille à savoir lire et écrire, rejette les traditions qui ont jusqu'alors façonné son existence. Sur le point de débuter la formation qui fera d'elle la prochaine sage-femme de la vallée, elle décide de poursuivre ses études malgré les réticences de la communauté.
Malheureusement, lorsqu'elle doit faire face à une grossesse non désirée, la loi akha tombe, et Li-yan n'a d'autre choix que tout abandonner jusqu'à son enfant, qu'elle dépose sur les marches d'un orphelinat, accompagnée d'une galette de thé.
Les années passant, le souvenir de cette tragédie la hante, tandis qu'à des milliers de kilomètres, une jeune femme se lance à la recherche de ses racines...


Editeur: Pygmalion Editions
Date de parution: 02/05/2018

Promouvoir cette page:

Avis des Rebelles

Quel beau roman ! Une histoire profonde, émouvante, une plongée dans les secrets de la culture du thé.

Par Cocomilady

J'ai vraiment été émue par ce roman dont l'histoire débute en Chine, dans les années 1990, dans un petit village Akha isolé et entièrement dévoué à la culture du thé. On y suit la vie de Li-yan, une jeune adolescente rebelle pas toujours en phase avec certaines traditions qu'elle juge barbares (et elles le sont, en effet).
Appuyée par l'un de ses professeurs, elle devient la première fille du village à faire de longues études, mais l'amour la rattrape. Mère célibataire, elle cache sa grossesse et abandonne sa fille à contrecoeur dans un orphelinat. On suit ensuite sa vie chaotique, en parallèle de celle de sa fille, adoptée par un couple d'américains...

Il m'a été un peu difficile pendant les premières pages de me plonger totalement dans l'histoire et de me faire à la plume un peu complexe de l'auteure. Cependant, une fois habituée, j'ai totalement été happée par l'intrigue et je n'ai pas pu lâcher mon livre avant la fin.
L'histoire est passionnante, pleine de drames, de beaux rebondissements, d'émotion, mais aussi de l'apprentissage du thé dans tous ses états. J'ai d'ailleurs découvert le Pu'er, que je ne connaissais pas encore alors que j'ai toujours été une inconditionnelle du thé !
Le travail de recherche de l'auteure a été impressionnant, merci à elle pour cette précision et cette richesse d'enseignements.
De même, j'ai beaucoup apprécié sa manière d'amener le point de vue des ces enfants adoptés et arrachés à leur pays d'origine. Leurs fêlures, leurs souffrances, leurs questionnements sont bien abordés, et là encore, on sent à quel point Lisa See a approfondi le sujet auprès des personnes concernées.

J'ai découvert aussi les Akha, une minorité chinoise aux traditions parfois belles, mais aussi parfois horribles. On oscille entre la nostalgie d'un petit paradis perdu, mais aussi entre le dégoût de certaines superstitions.
J'ai vraiment eu un coup de coeur pour la mère de Li-Yan, cette chamane qui, par amour pour son enfant, va aller contre les traditions pour l'aider et la protéger. De même, j'ai beaucoup aimé le second mari de Li-Yan, si bienveillant, ouvert, prêt à supporter et aider sa femme en toutes circonstances.
La fin m'a amené quelques larmes, même si j'aurais aimé que l'auteure s'étende plus afin que l'émotion soit encore plus forte.

En tout cas, c'est vraiment une magnifique histoire qui vous dépaysera à coup sûr et vous fera découvrir la Chine, son histoire, ses coutumes, et le thé bien sûr !

 


Note globale: 19/20
Style d'écriture: 18/20
Intrigue: 19/20
Personnages: 19/20
Addictif

Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!