Livre


72h Matthieu Biasotto


Pourquoi n’est-il pas rentré ? Valentin est sur répondeur. Ce n’est pas un retard, il s’est volatilisé. Il a douze ans. Début du cauchemar.

Un enfant émotif et introverti, une mère au supplice. Un professeur ambivalent, un directeur qui ment. Dans le prestigieux collège Sainte-Sophie, les secrets sont à double tranchant, les mensonges jouent contre le temps.

Nathalie, maman solo saignée à blanc, va sombrer dans l’angoisse glaçante d’une disparition. Une effroyable descente aux enfers où chaque seconde sans nouvelles est un calvaire. Entre nuits blanches et peur du pire, la détresse et l’urgence sont une torture. Un décompte.

Nathalie remue ciel et terre, elle ignore seulement qu’un sablier s’écoule dans une pièce sombre. Quelqu’un détient la vérité, une ombre se délecte des heures qui filent. Et pour sauver son enfant, cette mère va devoir rencontrer son destin.

Où est Valentin ?

 


Editeur: Auto-édition
Date de parution: 19/10/2018

Promouvoir cette page:

Avis des Rebelles

Une lecture passionnante et complètement addictive !

Par Marie Nel

Lire un roman de Matthieu Biasotto fait partie pour moi des valeurs sures, je n'ai pour l'instant jamais été déçue par l'un de ses écrits. À chaque nouveau roman, je me dis qu'il a été encore meilleur que le précédent.

Je suis déjà tombée amoureuse de la couverture de 72h, il y a plein d'éléments dessus, le sablier, l'enfant, la sucette rouge, la croix...au début j'ai examiné chacun d'eux et me suis demandée quel rapport il pouvait bien y avoir. En lisant le résumé, j'ai trouvé la signification de l'enfant et du sablier, la croix également en rapport avec le collège privé...mais la sucette...elle aura pourtant une grande importance dans l'histoire, et elle ne joue pas le rôle que je lui avais prédestiné en premier lieu.

 

Je ne vous parlerai que très peu de l'histoire, je ne voudrais surtout pas trop en dévoiler, le mystère doit planer et rester entier au moment où vous allez commencer votre lecture. Le résumé en dit déjà assez, et il faut lire sans rien savoir pour recevoir tous les effets de ce qu'a concocté Matthieu Biasotto.

Tout va se passer autour de la disparition de Valentin, il est scolarisé au collège Sainte-Sophie, il vit avec sa mère célibataire. Elle n'a pas les moyens pour payer une telle scolarité, mais son fils voulait tellement y aller qu'elle se saigne, se débat avec son banquier pour que Valentin aille dans ce collège. Elle trouve des astuces pour se faire un peu d'argent. Valentin est un enfant renfermé, il a peu de copains, il va disparaître sans raisons apparentes. Nous lecteurs, nous savons dès le début ce qu'il se passe, mais pas sa mère Nathalie. Elle veut absolument le retrouver, va remuer ciel et terre, les forces de police, les autres parents du collège, les habitants de la ville...mais le temps s'écoule, s'écoule, et toujours rien..

 

Comment ne pas être réceptif à la terreur de Nathalie, à son angoisse grandissante avec les heures qui s'égrènent ? En tant que lectrice, j'ai ressenti la peur et les angoisses de cette maman, son obsession, ses insomnies, sa presque folie dans ses recherches. Matthieu Biasotto laisse au fil de la lecture des indices, des révélations, alors j'ai cherché un ou des coupables, me suis demandé où était Valentin, pourquoi il gardait le silence, ce que pouvaient cacher certaines personnes. Et quand les réponses arrivent, que les pièces du puzzle commencent à se mettre en place, je suis restée bouche bée, je ne m'attendais pas à un tel enchevêtrement de situations et de cas, et surtout je ne pensais pas que la raison de cette disparition allait être celle-là et allait mener à des actes graves...

 

Tous les personnages de ce roman sont très bien travaillés, dans leurs points positifs comme dans les négatifs. On pense connaître une personne, et en fait, elle cache quelque chose, les secrets peuvent faire très mal, les on-dits aussi. Cette histoire nous montre tous les méfaits de ces silences, de ces explications que l'on tait. L'auteur parle avec justesse de notre société à travers ses personnages, leurs opinions, leurs positions sociales, les différences...une belle représentation.

Ce qui m'a époustouflée le plus est la facilité à laquelle Matthieu Biasotto a su se mettre dans la peau d'une femme, d'une mère, du lien puissant qu'elle a avec son fils. J'ai oublié par moment, que l'auteur était un homme tellement la souffrance de Nathalie est criante de vérité.

 

Ce roman fait partie de ceux qui se lisent en totale addiction. Impossible de décrocher, chaque fin de chapitre donne envie de savoir la suite, et pourtant le suivant part sur un autre personnage, ce qui pousse à aller encore plus vite. Il y a ces chapitres courts écrits en italique qui nous font prendre conscience de l'urgence et de la gravité de la situation de Valentin, on comprend qu'il y a quelqu'un derrière tout cela, mais qui...

 

J'ai passé un excellent moment de lecture, je suis restée scotchée dedans à en oublier le temps qui passe et les obligations personnelles. J'ai même retardé certaines activités pour pouvoir la terminer et savoir le mot de la fin, qui m'a bouleversée et marquée. Je ne suis pas prête d'oublier cette histoire et tous les personnages qui l'habitent. C'est le genre de roman qui va me hanter, dont je pourrais parler après quelques temps encore. Et maintenant que le puzzle est entier, je prendrai un énorme plaisir à le relire, afin de dépister les indices parsemés par l'auteur tout au long du roman.

 

Vous l'aurez compris, je ne peux que vous recommander la lecture de 72 h. Vous vivrez des moments intenses, stressants, angoissants, une course contre la montre, une envie de savoir et de comprendre. En bref, une excellente lecture.

Un énorme merci à Matthieu Biasotto pour tout cela, pour tout ce que j'ai vécu en moins de 72h pour ma part... j'ai déjà hâte de le retrouver dans un nouvel opus pour voir où il va bien pouvoir encore m'emmener...

 


Note globale: 20/20
Style d'écriture: 20/20
Intrigue: 20/20
Personnages: 20/20
Suspense Addictif

Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!