Livre


Double jeu mortel Gilles Milo-Vacéri


Jordan Falco, fonctionnaire des affaires étrangères, est en pleine crise de couple. Ses absences à répétition poussent sa femme Nolwenn à songer au divorce. Pour se faire pardonner, il lui offre une luxueuse croisière dans les Îles Marquises.

 

Pendant ce temps, un navire russe, le Vostochnaya Dymka, est affrété en secret pour transporter un réacteur nucléaire à destination de Cuba. Avant le départ, un commando des forces spéciales russes se présente et embarque une étrange cargaison. Le vaisseau quitte Vladivostok et se dirige plein Sud pour tromper les satellites de poursuite américains. Mais ce que ni les uns ni les autres n'avaient prévu, c'est un ouragan de force 5 qui balaie tout le Pacifique Sud et qui remonte vers la côte ouest des États-Unis.

 

Au milieu de la tempête, Nolwenn réalise que Jordan n'est pas forcément celui qu'il semble être, et que les apparences sont souvent trompeuses.


Editeur: Les éditions du 38
Date de parution: 26/11/2018

Promouvoir cette page:

Avis des Rebelles

Méga coup de cœur ! Un thriller d’espionnage à couper le souffle !

Par Goéwin

Après cinq années de mariage, Nolwenn s’ennuie. Elle avait rêvé d’autre chose. Pourtant, Jordan l’adore, mais fonctionnaire du Ministère des Affaires Étrangères, il est bien trop souvent absent et Nolwenn commence à penser au divorce. C’est alors que Jordan offre à sa femme de merveilleuses vacances, lui propose de faire un enfant et lui annonce qu’il a demandé sa mutation au Quai d’Orsay ce qui lui donnera des horaires de bureau. Nolwenn est comblée. Seulement comme le dit l’expression, « l’homme propose et Dieu dispose », rien ne va se passer comme prévu et l’ouragan de force 5 dans lequel ils vont se trouver pris est loin d’être le pire danger qui les menace.

Bon, je dois dire qu’au début Nolwenn m’a énervée ; qu’est-ce que c’est que ces caprices d’enfant gâtée ? « Il m’aime, me fait bien l’amour, me passe presque tous mes caprices, bref, tout est parfait. […] Il a tout pour me rendre heureuse, je le sais, alors peut-être que je suis trop exigeante. » Et puis elle m’a semblé bien aveugle. Franchement, avoir un mari qui pratique le  kick boxing et le considérer comme « douillet comme pas deux et courageux à en avoir peur de son ombre », j’ai douté de son intelligence… Même s’il est vrai que Jordan est très doué pour mentir.

Une fois de plus, j’ai complètement craqué pour le dernier livre de Gilles Milo-Vacéri. Quel que soit le genre dans lequel il écrit, ce diable d’homme a le don de m’embarquer totalement dans ses intrigues. « Double jeu mortel » est un roman d’espionnage au suspense diabolique et angoissant, où les catastrophes s’enchaînent et où on ne sort d’une situation de crise que pour plonger dans une autre encore pire. Je remercie Anita Berchenko ainsi que Les Éditions du 38 pour l’envoi de ce service presse. La couverture du livre est magnifique, un régal pour les yeux, et est l’œuvre de la talentueuse Anne-Eléonor Olivier.

L’écriture de Gilles est élégante et l’humour partout présent, donc un livre à lire en privé sinon vous prenez le risque de vous retrouver avec un grand sourire sur le visage quand ce n’est pas carrément un éclat de rire pour la plus grande surprise de ceux qui vous entourent. Jordan et Nolwenn vont vraiment jouer de malchance. Leur croisière aux Îles Marquises a pourtant débuté sous les meilleurs auspices, mais loin de leurs vacances paradisiaques, un petit groupe de Russes avec à leur tête le général Andrei Petchensko rêve d’une nouvelle Guerre Froide et d’un retour à la grande Union Soviétique. Dans ce but, ils arment le Vostochnaya Dymka ; à son bord, une mystérieuse cargaison et surtout une unité d’élite de douze commandos des Spetsnaz avec à leur tête le dangereux colonel Kazief, entre nous une véritable ordure. J’ai été impressionnée par les connaissances de l’auteur et sa maîtrise du russe, je sais qu’il fait toujours beaucoup de recherches. Il semble aussi à l’aise en russe qu’en allemand (voir « Les larmes de Satan ») et je me suis demandé combien de langues il pouvait bien parler. A priori, rien ne semblait prédestiner Jordan et Nolwenn à croiser la route des Russes mais c’était sans compter avec le machiavélisme de Gilles Milo-Vacéri. Alors qu’ils poursuivent leur croisière à bord du yacht le Black Sun, en compagnie de trois autres passagers et trois membres d’équipage, ils vont se trouver pris dans un ouragan de force 5. Et comme si cela ne suffisait pas, en plus des Russes, le signal d’un sous-marin nucléaire d’attaque américain est détecté. À partir de là, l’enfer se déchaîne…

Je crois bien que « Double jeu mortel » est un des livres qui m’a fait le plus réagir. Je n’ai pas cessé d’émailler ma lecture de « Oh p----n ! c’est pas vrai ! », « oh m---e ! », « non mais ça suffit hein ! c’est pas possible, il n’y a pas une seule chose qui aura marché sans problème depuis le début », tout mon vocabulaire imagé y est passé. Je l’ai lu d’une traite car impossible de le lâcher avant la fin. Les situations sont critiques, on reprend à peine son souffle qu’on le reperd. Les notes sont passionnantes car non seulement l’auteur nous explique les sigles mais en même temps, il nous donne un bref aperçu historique. Jordan se dévoile et je me suis dit à plusieurs reprises que c’était un grand malade, tant il prend de risques et que ses plans sont dingues. Les renversements de situation sont hallucinants et je me suis demandé à plusieurs reprises comment ils allaient pouvoir s’en sortir. La psychologie des personnages est très bien rendue et il ne faut pas se fier aux apparences, il y a des hommes d’honneur partout, qu’ils soient russes, américains ou français.

Conclusion : bluffant, addictif, hallucinant, diabolique, un grand thriller d’espionnage que je vous recommande chaleureusement.


Note globale: 20/20
Style d'écriture: 20/20
Intrigue: 20/20
Personnages: 20/20
Suspense Humour Addictif

Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!