Livre


La forêt des masques Stéphane Soutoul


Lucile, quatorze ans, ne supporte plus d’être persécutée entre deux cours par Myriam et sa bande. Désespérée, elle trouve refuge dans l’immense forêt voisine afin de fuir les brimades des autres collégiens. La jeune fille s’aventure au cœur d’un territoire sauvage qui fait l’objet de rumeurs inquiétantes, car on le dit « hanté ». C’est dans ce royaume champêtre, en marge de la civilisation, que Lucile rencontre Sylvain. Ce dernier fabrique d’énigmatiques masques qu’il offre aux arbres. Sous la protection du garçon solitaire, Lucile découvre les esprits de la nature veillant sur la forêt...Un sanctuaire qui va lui redonner le goût de vivre, d’aimer et où la cruauté humaine ne revendique aucun droit.


Editeur: Elixyria
Date de parution: 30/01/2019

Promouvoir cette page:

Avis des Rebelles

Un récit touchant qui en profite pour dénoncer le harcèlement scolaire et est en même temps une ode aux esprits de la nature.

Par Cocomilady

Comme toujours, j'ai prix un grand plaisir à découvrir ce nouveau roman de Stéphane Soutoul. Cette fois, il nous emporte en pleine forêt où s'est réfugiée Lucile, une adolescente de quatorze ans victime de harcèlement scolaire, et qui au début du récit décide de fuir dans les bois. Elle y est sauvée par Sylvain, un être étrange qui crée des masques pour les arbres, puis hébergée chez lui et deux de ses amies qui appartiennent elles aussi aux esprits de la nature. Un monde féerique va alors s'ouvrir devant elle et avec lui, une vision bien différente de son monde, de ses problèmes et des gens qui l'entourent...

Le début du roman se focalise sur le harcèlement dont la jeune Lucile est victime. Tout le monde s'y reconnaîtra, qu'il ait été bourreau, victime, sauveur, ou juste spectateur consentant s'il n'a jamais réagi. C'est un problème que l'on rencontre également dans le monde adulte, et donc tout le monde est concerné.
L'auteur démontre par son histoire et ses mots que tout harcèlement n'est qu'une forme de point de vue et que l'on n'est jamais seul, sauf si l'on décide de l'être... On a tous la force en nous de dire non à ceux qui au fond d'eux n'éprouvent que de la honte et de la haine pour eux-mêmes, un énorme complexe d'infériorité, et qui pour cette raison ont besoin de transposer ce mal-être sur autrui, une personne plus faible et qui ne répondra pas tant qu'à faire. De même, tout le monde peut épauler une personne victime, plutôt que faire profil bas ou ricaner sans réaction en devenant ainsi complice et en ne valant pas mieux finalement.

Mais ce qui m'a vraiment plu dans cette histoire, c'est la partie féerique. J'y ai retrouvé ma façon de communiquer avec les arbres, de leur parler, de les soigner et d'interagir avec eux. C'est beau, c'est pur, c'est plein d'amour et de merveilles.
Il y a aussi un message pour l'écologie dans ce livre, et j'espère de tout coeur que tous ceux qui le liront prendront conscience que la nature est vivante et qu'il faut la protéger à tout prix, ainsi que les être qui la peuplent.

Un très joli moment encore une fois, et un roman à faire lire aux jeunes générations et aux moins jeunes, surtout que l'auteur soutient généreusement, comme à son habitude, une association contre le harcèlement scolaire.

 


Note globale: 18/20
Style d'écriture: 18/20
Intrigue: 18/20
Personnages: 19/20

Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!