Livre


La colère des Dieux Daniel Kircher


Quinze siècles avant la naissance du Christ, la civilisation crétoise éclabousse le bassin méditerranéen de ses derniers feux. Son empire s'étend de Chypre à la Sicile, et tandis que la radieuse « île aux Cent Villes », chantée parle poète Homère, vit sous la loi du dieu mi-homme, mi-taureau: le Minotaure, les tributs des Achéens s'entassent à la cour du roi Minos.

Le roman de Daniel Kircher nous transporte au coeur des légendes antiques. L'histoire commence au moment où les prophètes, dénonçant l'impiété et la corruption, menacent les hommes du châtiment divin.

Son héros, l'intègre Rhadamanthe, prince de Cnossos, dont la mythologie grecque fera l'un des trois juges des enfers, tente de sauver l'empire du grand Minos de la colère des dieux autant que de la convoitise des hommes.

Ses aventures le plongent au coeur même du mystère lorsqu'il soupçonne la prêtresse Pasiphaé, épouse du grand Minos, de monstrueuses amours avec un taureau fabuleux; lorsqu'il suit Thésée à travers les galeries souterraines du labyrinthe, guidé par le fil d'Ariadne, ou lorsqu'il s'élance à la rescousse de Scylla l'Achéenne promise au funèbre destin de nourrir le monstre...

A travers les intrigues, les trahisons, les sacrifices humains et les superstitions d'une société à la fois suprêmement raffinée et barbare, l'orgueilleux Rhadamanthe découvrira que la sagesse et le courage des hommes ne peuvent rien contre les forces aveugles du Destin.

Il faudra que le terrible cataclysme engloutisse la Crète pour que Rhadamanthe soit sauvé par la force de l'amour de Scylla. Et tous deux, fuyant une Crète dévastée, partiront à la conquête d'une nouvelle terre.

Une peinture romanesque et éblouissante à la frontière de l'archéologie et de la mythologie.


Editeur: Pocket
Date de parution: 01/01/1986

Promouvoir cette page:

Avis des Rebelles

Un roman historique surprenant, riche d'informations détaillées et de rebondissements multiples.

Par Cocomilady

http://cocomilady2.revolublog.com/la-colere-des-dieux-p1450838

 

J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman historique qui nous fait un peu mieux découvrir les civilisations crétoise et minoenne il y a 1500 ans av JC.
Comme les récits et découvertes archéologiques sur ces deux grandes civilisations sont peu nombreuses, les suppositions sont de mise.
C'est ainsi que l'auteur a choisi de nous raconter sa version de l'histoire en mêlant les faits historiques supposés aux légendes et à la mythologie. Ainsi, on retrouve les personnages du minotaure, d'Ariane etc. non plus en tant que légende fantastique, mais en tant que personnages uniquement humains.
C'est un choix, mais quant à moi qui n'ai pas besoin de cette rationalité qui ne sert qu'à entraver la vérité et la liberté, je vois ce choix de l'auteur comme une sorte de revisite de conte et légende, plutôt que comme des faits réels ayant existé, du moins pour certaines parties.

Dans ce roman, on suit les aventures d'une jeune esclave crétoise, Scylla, achetée par l'un de ses ennemis, le prince Rhadamante de Cnossos, lors d'une vente aux enchères publique. Aux ordres du Roi Minos, il représente pour la jeune femme le pire des hommes, puisqu'il est lié à ceux qui ont exterminé son village et sa famille.
Mais contre toute attente, la rebelle au courage indéniable va découvrir l'homme bon qui se cache derrière le guerrier. Un homme avec de vraies valeurs, bien loin du tueur qu'elle imaginait. Elle va aussi vite découvrir qu'il n'y a jamais de peuple entièrement mauvais, que la notion de "bons" et "méchants" est très subjective, et que tout est question de point de vue et de personnalité.
Rapidement, l'amour va s'inviter au milieu des intrigues pour conquérir le pouvoir, tandis que la menace d'une prophétie de destruction prochaine de la Crète va se faire de plus en plus précise...

Même si le début est un peu complexe à appréhender, vu les nombreux noms de personnages, lieux etc. on s'y retrouve très vite grâce à la qualité d'écriture de l'auteur. En effet, il nous décrit le tout si parfaitement qu'on s'y croirait, et on effectue un véritable voyage dans le temps avec ce récit.
Les personnages sont nombreux, mais on s'attache facilement à plusieurs d'entre eux, notamment à nos deux héros, Rhadamante et Scylla.
Les intrigues de pouvoir, la religion, la décadence de ce peuple dans tous les sens du terme, les guerres... tout ceci est bien expliqué. De même, ce cataclysme qui aurait fait disparaître cette grande civilisation et qui, finalement, a été libérateur pour d'autres.

Ce roman a vraiment été une superbe découverte et j'ai hâte de lire celui sur Attila à présent !


Note globale: 18/20
Style d'écriture: 19/20
Intrigue: 18/20
Personnages: 18/20
Addictif

Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!