Livre


Le bonheur aurait-il des nageoires ? Sophie Dabat


Marquée par un deuil, Blanche lutte chaque jour pour échapper à la mélancolie qui l’habite, sans succès. Jusqu’au moment où, émerveillée, elle découvre le monde des sirènes professionnelles. Plus qu’une passion, cela devient une obsession et elle décide de se lancer.
Première étape : confectionner son costume…
Quelles épreuves devra-t-elle surmonter pour accomplir son rêve ?

Inspirée par le phénomène du « mermaiding » qui connaît un immense succès dans le monde, Sophie Dabat nous offre aujourd’hui un roman léger dans lequel son héroïne plonge pour retrouver son souffle… et le bonheur.


Editeur: Pygmalion Editions
Date de parution: 28/08/2019

Promouvoir cette page:

Avis des Rebelles

Une plongée dans le monde des sirènes...

Par Cocomilady

J'avoue que j'étais un peu dubitative au début, me demandant comment Sophie Dabat allait pouvoir me tenir en haleine avec une histoire de confection de costume de sirène... mais elle y est largement arrivée !
Dans cette romance originale, on suit Blanche, une jeune femme dépressive depuis le décès de son chien qu'elle adorait plus que tout. Incapable de retrouver sa joie de vivre et se sentant incomprise par son conjoint, elle accepte avec réticence de partir en voyage avec ses deux meilleures amies.
C'est là que son monde va se retrouver bouleversé, ce jour où elle découvre le spectacle féerique d'une sirène professionnelle dans un aquarium. Une prestation qui va lui donner envie de se lancer dans l'aventure, elle aussi...

J'ai beaucoup aimé ce roman tendre et douloureux en même temps. J'ai ressenti la souffrance de Blanche à la perte de son chien, ce sentiment atroce de vide et cette tristesse qui ne pouvaient plus la quitter, quoi que son entourage fasse.
J'ai aussi compris l'engouement qui lui a permis de penser et passer à autre chose en se trouvant un but, une nouvelle passion parfois à la limite de la folie.
Par contre, j'ai eu un peu de mal avec son ami au début, que j'ai trouvé très égoïste et peu compréhensif, mais il se rattrape bien à la fin, tout comme ses deux meilleures amies. Mieux vaut tard que jamais !

Blanche est un personnage particulier, une écorchée vive. Elle devient exclusive, égoïste, irascible. Plus rien ne compte que ce costume et ce projet de sirène. Elle perd la notion du temps, sa passion devient une obsession, elle se noie et sa seule chance de s'en sortir, c'est de nager jusqu'à la surface... et pour ça elle a besoin de réaliser son rêve, ce fameux costume.
Mais le bonheur sera au bout du chemin, la magie agira, réduisant tous ces mois de labeur et d'incompréhension à peau de chagrin.

Certains ne comprendront pas Blanche, je le conçois. D'autres, comme moi, ne comprendront pas ses proches et apprécieront les deux seules personnes qui l'épauleront jusqu'à la réalisation de son rêve. C'est ça l'amour, et c'est pour ça que j'ai eu du mal à comprendre le choix final de l'héroïne, mais bon ;)

Quant aux côtés techniques, l'auteure arrive à être d'une précision démoniaque en nous dévoilant toutes les étapes de confection, sans jamais nous ennuyer une seconde.
Tout prend vie sous nos yeux, au fil des pages, et je regrette juste de ne pas avoir eu une belle photo de cette sirène et de ce costume pour clore cette belle histoire.

Un très beau roman, à lire sans hésiter !


Note globale: 18/20
Style d'écriture: 18/20
Intrigue: 18/20
Personnages: 18/20

Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!