Livre


Le destin des coeurs perdus T1 - Les demoiselles de Castel Dark JC Staignier


Angleterre, 1390.

Par ordre du roi, les trois filles aînées du comte Clayton de Percival se rendent à Hill House pour rencontrer le duc de Templeton. Lorsque les portes du château se referment sur Mary, Jane et Ilyana, elles ignorent que leur destinée vient de basculer.

À Castel Dark, le domaine familial, Aelis, la benjamine au caractère rebelle tente de s’imposer dans une société où les hommes dominent.

Entre l’amour, la passion et la haine, les damoiselles de Castel Dark trouveront-elles le courage d’affronter leur avenir ?


Editeur: Somethnig Else éditions
Date de parution: 27/12/2018

Promouvoir cette page:

Avis des Rebelles

Un premier tome très réussi, mais attention, beaucoup de scènes de sexe violentes

http://cocomilady2.revolublog.com/le-destin-des-coeurs-perdus-t1-p1693408

 

Fans de romances médiévales sombres et dramatiques, ne cherchez plus, vous avez trouvé le roman qui vous fera passer un excellent moment de lecture.

L'auteure, de sa plume habile et joliment maîtrisée, nous plonge au XIVè siècle et nous invite à suivre les aventures, ou plutôt mésaventures, des membres de la famille de Percival. Contrairement aux moeurs des seigneurs de l'époque, le comte a des liens étroits avec ses serfs et domestiques, et il laisse une grande liberté à ses enfants, quatre filles et deux garçons, au grand dam de son épouse.
Cette liberté ayant permis aux personnalités de sa descendance de se développer sans entraves, tous ont des caractères et aspirations bien différents, mais tous ont en commun leur joie et plaisir de vivre dans cette famille.
Un conte de fée donc, jusqu'au moment où les trois soeurs les plus âgées se voient conviées à Hill House où l'héritier du duc de Templeton tient à y choisir son épouse. Elles n'imaginent pas alors que le bonheur touche à sa fin et que l'horreur va bientôt empoisonner cette famille...

L'histoire est vraiment bien ficelée, on se complaît à découvrir les membres de cette famille atypique dont certains sont plus charismatiques que d'autres comme Anton, le fils aussi beau que serviable aimé par tous et surtout par les demoiselles, et deux de ses soeurs qui vont jouer un rôle prépondérant dans l'histoire, tant de par sa beauté et sa grâce avec Ilyana, que par son côté rebelle et garçon manqué capable de faire mieux que n'importe quel homme, avec Aelis.
Quant à Emmet Kane, le chevalier taciturne venu escorter les trois jeunes filles, c'est mon favori. J'aime les personnages torturés qui cachent sous une froideur et dureté apparentes une belle âme qu'ils ont protégée avec une carapace qu'ils sauront abandonner le moment venu.
Par contre, j'ai eu beaucoup de mal avec Ilyana au début de l'aventure, car la jeune fille n'écoute aucune mise en garde et ne respecte aucun interdit. Elle fonce tout droit dans les ennuis, que les autres doivent payés à sa place, et elle ne tient aucunement compte de ces leçons puisqu'elle refait les mêmes erreurs régulièrement. J'avais vraiment envie de lui mettre des claques. En ça, Emmet Kane a eu une patience que je n'aurais pas eue, surtout quand son inconscience et sa stupidité coûte la vie de gens innocents...
Heureusement, sa personnalité s'améliore un peu au cours du roman, il était grand temps !

Passons maintenant à l'âge des protagonistes. J'avais lu la première version de ce roman et je félicite l'auteure d'avoir eu l'intelligence de prendre en compte mes remarques quant à l'âge de ses héroïnes car avec la violence sexuelle parsemée dans tout le récit, celui-ci était juste indigeste et insupportable avec une enfant tout juste âgée de 14 ans pour Ilyana. Il y avait un mélange peu cohérent entre le caractère des jeunes filles, leur morphologie développée, leurs capacités et réactions dignes de femmes plus âgées et du XXè siècle contrairement à une époque où les filles étaient mariées jeunes, mais n'avaient aucune latitude d'action, ni la maturité pour être plus actrices de leur vie.

En les vieillissant de 2 ans environ, même si l'on sait qu'à l'époque les filles étaient mariées à 12 ans, l'auteure a fait le bon choix.

 L'histoire prend ainsi une autre tournure et j'ai pu l'apprécier à sa juste valeur cette fois-ci. Elle est devenue moins glauque et plus acceptable.
Les scènes de viol et abus sexuels en tout genre, l'attirance d'hommes plus âgés pour celles-ci et la romance qui en découle parfois, tout comme les capacités de réaction des demoiselles de Castel Dark, deviennent bien plus cohérentes et légèrement moins dérangeantes, même si certains passages restent difficiles à lire. Je préfère prévenir les âmes sensibles qui ont du mal avec cette récurrence de violence et de perversion dans le sexe, tout comme moi, car ces actes sont répétitifs au cours de l'histoire.

Quant à la fin, elle m'a laissé un sentiment mitigé. En effet, c'est un véritable choc à la fin du premier tome, un vraiment bouleversement qui nous assure une toute autre histoire dans le tome suivant, pour le point positif, mais en même temps, pour ceux qui s'attachent à certains personnages, ne plus les retrouver dans la suite peut être perturbant, voire décevant. A suivre donc pour voir si l'auteure a su donner un nouvel élan à son récit pour hausser son second tome au niveau du premier.

Pour le reste, c'est un très bon récit, avec une recherche historique fouillée et une plume de l'auteure bien travaillée, un travail minutieux de correction et surtout, une capacité à évoluer que je salue.
Je vous conseille vraiment ce roman et sa suite si vous aimez ce genre d'histoire.

 

Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!