Livre


La balance brisée T1 - Subliminale Lise Syven


Mystères et sortilèges ! Élie vient de perdre ses deux parents dans un accident de voiture. Depuis, rien ne va plus. À la maison, son frère Karl nourrit une obsession absurde pour les canards en plastique et sa tante Magalie se met à fabriquer des badges à la chaîne. Le jour où l'adolescente surprend des messes basses entre eux deux où il est question d'un Ordre mystérieux et de sortilèges, elle se demande si elle n'est pas la seule personne saine d'esprit de sa famille ! Ou alors... cela pourrait signifier qu'elle aussi serait une magicienne. Et si la mort de ses parents n'était pas vraiment due à un accident ? Élie va mener l'enquête pour découvrir la vérité avec l'aide de son frère, de sa tante mais aussi de ses camarades de collège...


Editeur: Editions du Riez

Promouvoir cette page:

Avis des Rebelles

Un premier tome qui pose les bases d'un univers riche et envoûtant

Par Mlle Grimm

Avant-Propos
Je tiens à remercier l'auteure, Lise Syven, pour m'avoir permis de découvrir ce premier tome, que j'ai eu beaucoup de plaisir à lire ces derniers jours et qui m'a emmené dans le quotidien rocambolesque d'Elie et de toute sa clique !

Ma Chronique en Bref
Une histoire trépidante, des personnages attachants, et une plume agréable, voici le cocktail d'une lecture très agréable !
Note générale : 17/20


Mon avis sur…

L’histoire

Voici un roman jeunesse qui plaira de par la qualité de son écriture, son histoire prenante et ses personnages attachants.On découvre Elie et Karl, deux adolescents qui viennent de perdre leurs parents dans un accident de voiture. Au tout début du livre, leur mort est extrêmement récente et on vit avec eux ce manque et ce vide grandissant dans leur vie. Ils doivent s’habituer à vivre sans la présence réconfortante de leur père et mère, et il leur faut trouver un nouveau rythme avec leur tante, qui vient habiter à la maison pour prendre soin d’eux.Et au milieu de cette épreuve déjà si difficile, voici que des événements étranges se produisent. Outre les messes basses (pas si basses que cela puisque l’héroïne Elie entend tout) de Karl et de sa tante, ou leur comportement fort bizarre à plusieurs reprises, voilà qu’ils sont suivis dans la rue et qu’Elie se découvre des pouvoirs ! Une fois la révélation faite qu’elle est, comme toute sa famille, une magicienne, l’action commence et on se sent réellement transporté dans l’histoire.Car en effet, des éléments troublants quant aux parents d’Elie et de Karl vont surgir, entourant de mystère leur mort et Elie va tout mettre en œuvre pour tirer cela au clair, quitte à se mettre elle-même en péril !

Je ne souhaite en dire davantage, car les différents événements qui se produisent donnent un vrai relief à cette histoire. C’est un roman jeunesse où les révélations se mêlent à l’action, dans laquelle les personnages, tous plus touchants les uns que les autres, nous transportent littéralement jusqu’aux toutes dernières pages.Les personnages sont tous particulièrement attachants, surtout évidemment l’héroïne, une adolescente intelligente, sensée mais téméraire et parfois un peu trop curieuse. Elle n’hésite pas à garder de lourds secrets pour elle et va seule au-devant du danger afin de protéger ceux qu’elle aime. Elle parait aussi forteque fragile et c’est cette dualité en elle qui m’a beaucoup plue. Bien que ses parents soient morts et qu’ils lui manquent terriblement, elle ne se laisse pas abattre. Sa vie continue et la tristesse se transforme en nostalgie au fil des pages.Karl est un des personnages importants, mais demeure en retrait, du coup j’ai eu un peu plus de peine à le cerner pour le moment. Toutefois, je ne doute pas qu’on en découvrira un peu plus dans les prochains tomes. Je pense qu’il peut acquérir une vraie dimension, même si on sent déjà que la plus douée en matière de magie dans la famille est la jeune Elie.Fatou, la meilleure amie d’Elie, est aussi un des personnages phare de ce livre.Drôle, à l’écoute, sensible, elle est présente tout au long de l’histoire et donne des couleurs à ce premier tome par sa joie de vivre, son courage mais aussi ses sautes d’humeurs et ses colères. On a reconnait des situations cocasses de quand nous étions nous-mêmes des adolescent(e)s (les premiers émois amoureux, les premières jalousies, les premières disputes pour des broutilles…) et c’est émouvant.S’il y a un petit point qui m’a dérangé, c’est l’usage du « je » dans ce roman, car nous nous trouvons à la place d’une adolescente de 13 ans, qui pourtant utilise des termes d’un adulte. J’ai eu l’impression d’avoir un décalage à certains moments (surtout au début du livre), où je me disais « Jamais à 13 ans je n’aurais pensé ainsi ». L’usage d’un narrateur externe aurait pu pallier à cela,même si j’avoue que, du coup, on se serait probablement moins attaché du coup au personnage d’Elie. Egalement, sa manie d’écouter sans cesse aux portes m’a parfois un peu mis les nerfs en pelote, car elle le fait tout du long. Mais ce ne sont que des petits points qui n’enlèvent en rien la qualité de ce récit fantastique.La fin de ce premier tome nous donne réellement envie d’avoir déjà la suite entre nos mains et j’ai hâte de pouvoir la dévorer dès sa sortie en 2015 ! Je me réjouis de retrouver Elie, Karl, sa tante, son petit copain, Fatou et toute la bande de potes pour voir comment leurs histoires évoluent. Je me demande aussi comment Elie, du haut de ses 13 ans, va apprendre à maîtriser sa magie et si la grande méchante va resurgir, car je sens qu’elle n’a pas encore tout donné dans ce premier tome, loin de là !
L’intrigue : 15/20
Les personnages : 17/20


L’écriture
La plume de Lise Syven est simple, directe, touchante, sans fioriture et adéquate pour représenter une adolescente de 13 ans (en dehors du point noté plus haut).Elle nous emmène dans son univers avec une facilité déconcertante et nous transporte jusqu’aux toutes dernières pages grâce notamment à sa capacité à nous faire vivre ses histoires. C’est une auteure que je suivrai avec la plus grande attention à l’avenir !
Le style d'écriture : 16/20

La symbolique
Il est difficile de parler de ce livre sans aborder le deuil que vit Elie et Karl autravers de ce premier tome. Si dans les premiers pages du livres, la mort de leur parents est récente, on voit passer les différentes étapes de leur deuil au fil du roman : la tristesse, la colère, l’acceptation et finalement la vie qui reprend son fil, où, même si on ne peut oublier, on recommence à vivre, à aimer, à ressentir. On prend d’autres habitudes et on « vit avec ». Car la vie ne s’arrête pas avec une mort, mais dans le cas d’Elie elle continue, très différente mais tout aussi belle.

Note globale: 17/20
Style d'écriture: 16/20
Intrigue: 16/20
Personnages: 17/20
Suspense Humour Addictif

Une belle histoire, pour les plus jeunes comme les plus vieux !

Par Axl

 

e livre m’a beaucoup fait penser à Harry Potter. L'histoire n’a pourtant rien à voir, mais ce monde magique est un peu naïf, sans « sexe », sans trop de sang. Cependant, le roman est écrit de telle manière que, honnêtement, cela ne m’a pas du tout manqué. L’histoire est idéale pour les adolescents, comme pour les plus vieux.

L’héroïne vit un drame, elle est entourée, mais prend tout de même des risques seule, elle comprend très vite les choses. L’histoire est super bien ficelée, je ne me suis ennuyée à aucun moment. Nous comprenons de suite qu’il y a pas mal de secrets dans la famille, qui seront dévoilés pour certains dans ce premier tome. Il faudra attendre le second pour les autres. Les personnages sont attachants dans l’ensemble, même si parfois, j’aurais bien secoué la tantine. Fatou n’a pas été une surprise, contrairement à Max. Elie est une « gamine surprenante et attachante » et son frère Karl est attendrissant avec elle. J’adore, sans vouloir trop en dire, Mirza, je pense que je vais beaucoup m’attacher à elle dans la suite.

Je vais en tout cas l'attendre et la lire avec plaisir.

 

 


Note globale: 16/20
Style d'écriture: 16/20
Intrigue: 16/20
Personnages: 16/20

un superbe roman jeunesse

Par Mlle Grimm

Ma chronique en bref

Un roman Jeunesse palpitant, porté par une plume enchanteresse, une action omniprésente et des héros sensibles et espiègles !

 

Mon avis

Voici un roman jeunesse qui plaira de par la qualité de son écriture, son histoire prenante et ses personnages attachants.

On découvre Elie et Karl, deux adolescents qui viennent de perdre leurs parents dans un accident de voiture. Au tout début du livre, leur mort est extrêmement récente et on vit avec eux ce manque et ce vide grandissant dans leur vie. Ils doivent s’habituer à vivre sans la présence réconfortante de leurs parents et il leur faut trouver un nouveau rythme avec leur tante, qui vient habiter à la maison pour prendre soin d’eux.

Mais en plus de cette épreuve déjà si difficile, voici que des événements étranges se produisent. Outre les messes basses (pas si basses que cela, puisque l’héroïne, Elie, entend tout) de Karl et de sa tante et leur comportement fort bizarre à plusieurs reprises, voilà qu’ils sont suivis dans la rue et qu’Elie se découvre des pouvoirs ! Une fois la révélation faite qu’elle est, comme toute sa famille, une magicienne, l’action commence et on se sent réellement transporté dans l’histoire.

Car en effet, des éléments troublants en lien avec les parents d’Elie et de Karl vont surgir, entourant leur mort de mystère. Elie va alors tout mettre en œuvre pour tirer cela au clair, quitte à se mettre elle-même en péril !

Je ne souhaite pas en dire davantage, car les différents événements qui se produisent donnent un vrai relief à cette histoire. C’est un roman jeunesse où les révélations se mêlent à l’action, dans laquelle les personnages, tous plus touchants les uns que les autres, nous transportent littéralement jusqu’aux toutes dernières pages.

Les personnages sont tous particulièrement attachants, surtout l’héroïne, une adolescente intelligente, sensée mais téméraire et parfois un peu trop curieuse. Elle n’hésite pas à garder de lourds secrets pour elle et va seule au-devant du danger, afin de protéger ceux qu’elle aime. Elle parait aussi forte que fragile et c’est cette dualité en elle qui m’a beaucoup plu. Bien que ses parents soient morts et qu’ils lui manquent terriblement, elle ne se laisse pas abattre. Sa vie continue et la tristesse se transforme en nostalgie au fil des pages.

Karl est un des personnages importants, mais demeure en retrait, du coup j’ai eu un peu plus de peine à le cerner pour le moment. Toutefois, je ne doute pas qu’on en découvrira un peu plus dans les prochains tomes. Je pense qu’il peut acquérir une vraie dimension, même si on sent déjà que la plus douée en matière de magie dans la famille est la jeune Elie.

Fatou, la meilleure amie d’Elie, est aussi un des personnages phares de ce livre. Drôle, à l’écoute, sensible, elle est présente tout au long de l’histoire et donne des couleurs à ce premier tome par sa joie de vivre, son courage, mais aussi ses sautes d’humeurs et ses colères. On reconnait des situations cocasses que nous-mêmes avons connues dolescent(e)s (les premiers émois amoureux, les premières jalousies, les premières disputes pour des broutilles…) et c’est émouvant.

S’il y a un petit point qui m’a dérangée, c’est l’usage du « je » dans ce roman, car nous nous trouvons à la place d’une adolescente de 13 ans, qui pourtant utilise la façon de parler d’une adulte. J’ai eu l’impression d’avoir un décalage à certains moments (surtout au début du livre), où je me disais « Jamais à 13 ans je n’aurais pensé ainsi ». L’usage d’un narrateur externe aurait pu pallier à cela, même si j’avoue que, du coup, on se serait probablement moins attaché au personnage d’Elie. Egalement, sa manie d’écouter sans cesse aux portes m’a parfois un peu mis les nerfs en pelote, car elle le fait tout du long. Mais ce ne sont que des petits points qui n’enlèvent en rien la qualité de ce récit fantastique.

La plume de Lise Syven est simple, directe, touchante, sans fioritures et adéquate pour représenter une adolescente de 13 ans (en dehors du point noté plus haut). Elle nous emmène dans son univers avec une facilité déconcertante et nous transporte jusqu’aux toutes dernières pages, grâce notamment à sa capacité à nous faire vivre ses histoires. C’est une auteure que je suivrai avec la plus grande attention à l’avenir !

La fin de ce premier tome nous donne réellement envie d’avoir déjà la suite entre nos mains et j’ai hâte de pouvoir la dévorer dès sa sortie en 2015 ! Je me réjouis de retrouver Elie, Karl, sa tante, son petit copain, Fatou et toute la bande de potes, pour voir comment leurs histoires évoluent. Je me demande aussi comment Elie, du haut de ses 13 ans, va apprendre à maîtriser sa magie et si la grande méchante va resurgir, car je sens qu’elle n’a pas encore tout donné dans ce premier tome, loin de là ! 


Note globale: 17/20
Style d'écriture: 18/20
Intrigue: 17/20
Personnages: 17/20
Addictif

Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!