Livre


Oh My Phone ! Claire de Lille


Les sextoys, c’est so has been. Les hommes, un peu trop encombrant. Elle a trouvé le compromis pour s’amuser : il tient dans la main, se range dans la poche, possède un mode vibreur si besoin... et accessoirement, il donne même l’heure.


Rio.



Ne cherchez pas, inutile de vous rendre chez votre opérateur téléphonique pour en commander un, il est unique. Et il appartient à Mabelle.



Son addiction.



Son amant virtuel.



Son sexphone.


Editeur: EDB
Date de parution: 01/03/2015

Promouvoir cette page:

Avis des Rebelles

Oui, mais sans plus !!!!

Par The Masked Corrective

J’avais déjà eu l’occasion de découvrir l’auteure dans un tout autre registre et je dois avouer que j’ai eu un choc de la voir passer du coq à l’âne.  De roman d’amour on passe à quelque chose de plus « osé », plus pimenté avec son zeste d’humour.  Mais voilà, tout ça n’a pas pris.  Est-ce dû au faite que j’ai vu le poteau rose arriver à des kilomètres ou du au faite que j’ai trouvé la phase « sex phone » trop longue.

Certes la thématique de l’histoire reposait sur ces conversations érotiques, mais on a vraiment oublié le côté humain de chaque personnage.  Celui-ci est venu mais un peu trop tard, à mon goût.  Je pense qu’à plus de 30 ans, un tel discours limite de jeunot fait un peu froid dans le dos.  Trop de sexe, tus le sexe !

Le personnage de Mabelle reste dans quelque chose de déjà-vu. La trentenaire qui profite à fond de la vie, qui ne se préoccupe pas du quand dira-t-on.  C’est bien un moment, et là pour le coup j’ai trouvé que cela figeait trop son personnage et ne donnait pas au lecteur, la possibilité d’entrevoir un possible passage vers l’âge adulte.  Oui, tout ça est bien un moment.  Mais voilà, ça n’a pas pris.

Ce serait mentir que de dire, que je n’ai pas ris à certain moment ou eu une lecture verticale. Mais dans l’ensemble je n’ai pas spécialement été prise par l’histoire « Instant break ».


Note globale: 11/20
Style d'écriture: 11/20
Intrigue: 10/20
Personnages: 11/20

Une chick lit légère et sans prétention

Par Mademoiselle Malénia

L'histoire est celle d'une trentenaire assez délurée qui vit une histoire virtuelle passionnée avec un inconnu, par le biais de son smartphone. Au fil des pages, on la voit se désintéresser de plus en plus de sa vie réelle pour son fameux joujou, jusqu'à en devenir complètement addict.

C'est une chick lit légère et sans prétention que nous propose l'auteure, avec quelques scènes érotiques de ci de là. L'héroïne est sympathique et attachante, entourée d'une bande de copines, ce qui m'a fait penser au tout début à Bora Bora Bitches, qui, si vous avez lu mes chroniques, a été un de mes gros coup de cœur de cette année passée. Hélas la ressemblance s'arrête là, l'écriture de Claire Delille est plus mesurée, ses situations et ses personnages aussi.

Vers la page soixante-dix, j'ai commencé à me douter sérieusement du dénouement, et de l'identité du fameux Rio. J'ai passé la centaine de pages restantes à attendre. Et même si la réjouissance de savoir que je ne m'étais pas trompée était sympa, j'ai regretté le manque de suspens et de surprise...

En résumé, une romance érotico-soft plutôt sympathique avec une idée de départ intéressante, mais qui tombe vite dans l'ennui, et ne me laissera pas un souvenir impérissable.


Note globale: 13/20
Style d'écriture: 12/20
Intrigue: 8/20
Personnages: 15/20

Claire de Lille a aussi écrit:


Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!