Livre


KGI, tome 6 - Sans pitié Maya Banks


P.J. et Cole, tireurs d’élite au sein du kgi, sont rivaux, et un peu plus. Un soir, ils cèdent à l’attirance qu’ils ressentent l’un pour l’autre. Mais ils

n’ont pas le temps de réféchir à leur relation : dès le lendemain, le kgi envoie P.J. dans une mission qui tourne au cauchemar. Survivant de
justesse à une expérience traumatisante, elle quitte le groupe et disparaît pour s’engager sur la voie de la vengeance. Elle ignore que Cole est prêt à la suivre où qu’elle aille, même dans les ténèbres les plus profondes. Même au péril de sa vie.
 

Editeur: Milady (Bragelonne)
Date de parution: 29/04/2015

Promouvoir cette page:

Avis des Rebelles

Encore un petit moment de plaisir

Par Laura

Je tiens tout d'abord à remercier Aurélia des Edition Milady pour ce Service-Presse  

 

J’ai cru – naïvement – qu’après les deux précédents tomes dédiés aux sœurs venues d’un autre monde, que la série allait reprendre son rythme de croisière. Une demoiselle en détresse à un soldat, le coup de foudre, le petit secret et le Happy End. Ehhh bien, non, Maya n’a pas utilisé de demoiselle en détresse, non elle s’est contentée de mettre en avant deux de ses soldats : PJ et Cole, les tireurs d’élite du KGI.

 

Tandis que Donovan Kelly, enquête sur un trafiquant de traitre d’êtres humains, il va s’associer à l’équipe de Steele, afin d’appréhender le suspect, recherché par INTERPOL. Ce qui devait être qu’une « simple » mission, va se solder par l’agression physique de PJ. Ne pouvant accepter son nouveau statut de victime, PJ va quitter le KGI afin de traquer son agresseur, et lui faire goûter à sa lame tranchante.  

 

Même si la trame débute avec la mini aventure entre PJ et Cole, celle-ci vite fut mise de côté au profit du combat des KGI et du combat personnel de PJ. Cette quête de vengeance va pousser l’équipe de Steele à se dissocier des KGI afin d’épauler leur amie, dans ce drame. 

J’ai pleurniché au début de ma lecture, car je ne m’attendais pas du tout à un tel revirement. Je suis passée de la joie – l’accord parfait entre Cole et PJ – au désarroi face au malheur de PJ. Même si l’on reste dans le même canevas, les KGI qui vont combattre la petite crapule, j’ai été ravie de lire cette cassure du sens commun lié à ce type de roman. Comme quoi, quel que soit ton statut, GI Joe ou pas. Une femme, reste une femme et PJ l’a appris à ces dépends. 

 

Pour ce qui est du personnage de Cole, même s’il est bien présent dans le roman, je l’ai trouvé un peu dans la coulisse durant une grande partie du roman. On n’a pas droit à notre habituel secret de famille qui pourrait tout faire dérouter, juste quelques petites révélations, mais sans plus. Les personnages-clés, sont brièvement présent, quelques paragraphes, pour certains mais sans plus. On découvre sporadiquement de nouveaux personnages – un spin-off est-il à l’ordre du jour ? -. Mais dans l’ensemble rien de neuf sous le soleil des KGI.  

 

Enfin, petit moment de lecture fort plaisant de part cette montée - de plaisir - établie par l’auteure, afin de donner à chaque tome une thématique différente, et donc une impatience/envie auprès du lecteur à connaitre la suite des aventures des KGI.

 

NB : Le prochain volume est prévu pour le 25 septembre – troopppppp loin – et sera consacré, au beau ténébreux et taciturne : Steele. J’ai hâte, encore J J J

Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!