Livre


Les déviants Westley Diguet


Paris, France, 2022,

Tyler et Alexandre vivent en couple depuis plusieurs années lorsque le Lord arrive au pouvoir. La France s’assombrit et bientôt l’Europe toute entière sombre dans un chaos indescriptible. « Les Déviants » sont fichés, interpellés, privés de leurs droits et petit à petit, on voit leur nombre diminuer.
« Les Déviants » sont les hommes qui aiment les hommes, les femmes qui aiment les femmes… Ils sont devenus des cibles, des sous-hommes, et la traque a déjà commencé. Fuir est une possibilité, mais le secret que les deux jeunes hommes gardent dans leur coeur, les retient dans l’ancienne Ville Lumière…
Prêts à tout pour le protéger, ils mettront leur vie en danger.
Pour l’Amour, contre l’Injustice.


Editeur: Auto-édition

Promouvoir cette page:

Avis des Rebelles

Un livre touchant, bouleversant et magnifiquement écrit

Par Axl

Westley Diguet nous conte l’histoire de Tyler et Alexandre, un couple homosexuel vivant en 2022. C’est un couple qui s’aime d’un amour passionnel, fusionnel et surtout d’un amour pour lequel ils sont prêts à tout sacrifier.

Cette histoire est celle de leur combat, un combat contre un monde qui ne veut pas d’eux, qui ne les accepte pas. A la tête de ce mouvement, un homme, qui fera vivre à Alexandre et Tyler, mais aussi à tous les homosexuels d'Europe, une vie dans laquelle la peur, l’angoisse et la violence seront leur quotidien. Ils seront traqués, mais un secret bien gardé va les obliger à rester à Paris, à ne pas fuir, et à encaisser.

J’ai enfin pu découvrir la plume de Westley Diguet et là, je me mords les doigts de ne pas l’avoir fait avant.

Ce roman est très profond, Westley à su toucher la corde sensible, me faire ressentir chacune des émotions de ses personnages, surtout celles de Tyler.

J’ai été submergée par les émotions retranscrites dans ce livre, l’amour, la colère, l’angoisse, le dégoût, la tristesse, l’espoir et le désespoir.

Les « Déviants » ce sont ces hommes et ces femmes qui ne correspondent pas aux critères de base : ils ne sont pas normaux, ils aiment les personnes de même sexe qu’eux, ce sont des gays, lesbiennes, transexuels...  

Ici, Westley les identifie aux Juifs lors de la seconde guerre mondiale. Il n’y a pas Hitler, mais un Lord qui dit qu’il faut les exterminer avant qu'ils ne contaminent toute la population. 

Westley Diguet nous décrit l’Homme tel qu’il est à l’heure actuelle : tant qu’il n’est pas touché personnellement,  il se moque complètement du sort d’autrui et suit le meneur. Si celui-ci dit que l’homosexualité est une maladie, que c’est contagieux et qu’il faut l’éradiquer, il le fait, même s'il sait au fond de lui que c’est mal, peu importent les conséquences que cela peut engendrer tant qu’il est à l’abri.

Cette histoire est touchante, bouleversante, je vous invite d'ailleurs à ne pas faire comme moi, c'est-à-dire à ne pas la lire dans un train bondé de monde car là, c’est assuré, vous êtes fichés. Et si possible, munissez-vous d’un paquet de mouchoirs. Selon moi, un livre vous fait pleurer quand son histoire vous prend aux tripes, mais aussi lorsqu’il est magnifiquement écrit. C’est ce qui s’est passé avec « Les Déviants ».


Note globale: 17/20
Style d'écriture: 18/20
Intrigue: 16/20
Personnages: 17/20
Addictif

Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!