Livre


le souper des maléfices C.L. Arleston


Zéphyrelle se voit confier sa première mission par le dynarque de Slarance : démasquer les trafics d’un duc-marchand qui empoisonne lentement la cité. Une dangereuse enquête qui la conduit du monde haut en couleurs des quais et des tavernes à matelots jusqu’aux plus feutrés des cabinets du pouvoir. Mais l’intervention inattendue d’un cuisinier amoureux et de son grimoire de recettes magiques va compliquer l’affaire…


Editeur: Bad Wolf

Promouvoir cette page:

Avis des Rebelles

Une histoire qui vous happe sans vous prévenir dès les premières pages

Par Axl

J’ai été agréablement surprise par ce roman fantasy. J’ai été happée par l’histoire des les premières pages. Le récit est bien mené, surprenant et captivant.

J’ai découvert  l’écriture de C.L. Arleston et le label Bad Wolf  et j’avoue avoir été séduite par le style.

L’intrigue est bien menée, jamais je ne me serais attendue à un tel dénouement final, un véritable effet de surprise.

On passe d’actions en actions, de surprises en surprises, à chaque fois que je me suis dit « ça y est on va pouvoir souffler un peu » et bien ce n’était qu’une fausse alerte, un nouveau rebondissement, une nouvelle action venait s’ajouter à la précédente.

Le seul bémol à cette histoire, c’est l’amour maladif de Fanalpe pour l’odieuse Fiollulia, parente du dynarque et véritable peste,  qui est très présent et empiète  un peu trop sur l’histoire à mon goût. Cela rend même le personnage de Fanalpe exaspérant à force.

Quand au personnage de Zéphyrelle, je l’ai trouvé vraiment très intéressant. On sent que la jeune fille a envie de tout faire pour sauver le Dynarque et son peuple. Elle est courageuse,futée,  sympathique, a de la suite dans les idées et ne se laisse pas abattre. Une vrai bouffée d’air frais.

Ce fût pour moi une excellente lecture, avec une écriture fluide et captivante. Je me suis laissé entraîner dans cette histoire sans voir le temps qui s’écoulait autour de moi.

Ce livre se dévore sans modération. Il ne fait aucun doute que je retenterais l’expérience avec l’auteur.


Note globale: 18/20
Style d'écriture: 18/20
Intrigue: 19/20
Personnages: 17/20
Suspense Addictif

Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!