Livre


Sutures Frédéric Livyns


Recueil de nouvelles horrifiques préfacé par Marc Bailly.
Qu’est-ce qu’une vie?

Des fragments de temps que l’on essaie d’agencer à notre convenance ?

On a beau essayer d’agir au mieux, on ne dispose jamais de toutes les cartes.

Tout ce qu’on a créé peut être balayé d’un revers de main du Destin.

Quoi que l’on fasse, la souffrance et la mort ne sont jamais bien loin.

Elles guettent le moindre de nos faux-pas afin d’imprimer dans notre chair et notre esprit des cicatrice indélébiles.

Des sutures que nous nous efforçons de cacher…


Editeur: Lune-Ecarlate Editions
Date de parution: 09/06/2014

Promouvoir cette page:

Avis des Rebelles

Un auteur à l'imagination débordante et à la plume maîtrisée

Par Mademoiselle Malénia

J'avais envie depuis longtemps de découvrir Frédéric Livyns et son univers, qui m'avaient été conseillés par de nombreux blogueurs. C'est donc avec intérêt que je me suis lancée dans la lecture de ce recueil de nouvelles, d'autant que la mention "Lauréat du prix Masterton" en très grande taille sur la couverture a attiré toute mon attention. C'est toujours difficile de chroniquer un recueil, aussi je vais tenter de retranscrire mon sentiment nouvelles par nouvelles.

Dirty Henry

Un flic ripoux à qui il arrive une drôle d'aventure. L'auteur plante bien le décor, un peu à la manière cinématographique, et on imagine sans peine le personnage grâce à des descriptions soignées, mais un peu longues. On se laisse porter par l'histoire mais le final est un peu décevant.

Escaliers pour nulle part

On est dans la même atmosphère que pour la première nouvelle, à ceci près qu'il s'agit cette fois d'un privé et non d'un policier. Là encore, on se met rapidement dans l'ambiance, et on a encore une fin brutale qui ne me satisfait pas et que je trouve un peu facile.

Joyeux anniversaire

L'histoire est sympathique, mais c'est la troisième nouvelle et la surexploitation des "ténèbres" commence à me peser. En outre, il y a danss cette nouvelle un souci de concordance des temps qui a semble-t-il échappé aux correcteurs : on pense sans cesse de l'imparfait au présent, et ça perturbe considérablement la lecture.

La cave

C'est une de celle qui m'a le plus captivé. L'auteur fait parler un enfant dans une famille maltraitante. Le ton est juste et la nouvelle glauque et angoissante, j'ai beaucoup aimé.

La défaite

J'ai apprécié cette nouvelle, mais je l'ai trouvé vraiment très courte. Trop, peut-être.

La descente

Une de mes préférées. L'écriture y est soignée, et le suspens monte crescendo. Sans être terrifiante, l'auteur y laisse monter l'attente de façon intéressante jusqu'à une chute excellente.

La malédiction du surricate

Ici on nous parle d'un personnage désagréable et râleur, qui va vivre une drôle d'aventure. L'histoire est bien menée, et la description des personnages est soignée. Hélas, là encore, la fin arrive un peu vite, sans véritable explications.

La mare aux mots

Celle-ci est écrite à la première personne, et je trouve (c'est un avis très personnel) que cette énonciation sied mieux à ce type de nouvelles. L'histoire est prenante et surtout très bien écrite. J'ai beaucoup aimé, encore.

La nuit dévorante

C'est l'histoire d'un touriste perdu dans une ville fantôme. Mais pas vide. Cette nouvelle là est angoissante avec un suspens bien maîtrisé. Mais ici encore la fin ne m'a pas satisfaite. (les ténèbres, tout ça, tout ça...)

La voix

Cette histoire là est fascinante, et le ton et l'écriture, tout comme dans La descente d'ailleurs, n'est pas sans rappeler celui d'un des maîtres du genre. L'ambiance est glauque, et la fin très réussie. Une très bonne nouvelle.

Le bracelet

Malgré encore quelques soucis de corrections, cette nouvelle est particulièrement intéressante. L'auteur nous fait voyager entre deux mondes avec beaucoup de talent, et les personnages qu'il nous présente sont très réalistes. J'ai vraiment accroché avec cette histoire.

Le sourire

Cette nouvelle là n'est pas vraiment angoissante, et on se demande au départ ce qu'elle fait dans le recueil. Mais la fin, atroce, vaut le détour!

Les mange chair

Dans cette histoire, l'auteur nous fait vivre une légende japonaise. L'exercice semble a priori périlleux, puisqu'il est loin de ce qui est proposé auparavant, mais il s'avère réussi. L'histoire est glauque et la fin savoureuse. Encore un coup de cœur!

Mémoires d'outre temps

On flirte ici avec la science-fiction dans une nouvelle où on rencontre d'étranges androïdes. Changement de genre, donc, et une fois encore, l'essai est transformé. C'est très bien écrit et efficace.

Post Mortem

Celle-ci est assez longue, et c'est sans doute un format que j'apprécie plus. Il s'agit d'une sombre histoire d'héritage et de cimetière comme je les aime, inquiétante sans être gore, très bien écrite, et avec un dénouement inattendu. C'est simple, j'ai adoré!

Promesse tenue

Encore une excellente nouvelle, avec une angoisse qui prend place peu à peu, un final très réussi : parfaite!

Sutures

On nous parle d'un enlèvement, et l'auteur renoue avec un univers policier. J'ai trouvé la mise en place de cette histoire assez longue, et l'action et le dénouement plutôt rapides. Moins passionnante que les deux précédentes, elle ne m'a que peu convaincue.

Temps d'arrêt

J'ai aimé l'ambiance en huis clos de cette nouvelle, mais bien qu'elle soit assez bien écrite, la fin est restée assez obscure pour moi, je ne suis même pas sûre de l'avoir comprise...

Un bonbon ou un sort

C'est de saison, voici une nouvelle qui nous parle d'Halloween. Une histoire qui m'a glacée le sang, terrible, parfaite. MON gros coup de cœur.

Un jour ordinaire

Tout le long de l'histoire, on ne voit pas où l'auteur veut en venir. Le dénouement est très surprenant, et la fin très réussie.

En résumé, ce recueil m'a beaucoup plu, malgré quelques nouvelles de qualité moindre qui, je trouve, n'ont pas sa place dans le livre. Un petit moins pour la correction, un peu légère, mais un grand plus pour cet auteur à l'imagination débordante et à la plume maîtrisée que j'ai eu beaucoup de plaisir à découvrir, et que j'espère relire très bientôt.


Note globale: 15/20
Style d'écriture: 17/20
Intrigue: 17/20
Personnages: 14/20
Suspense

Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!