Livre


Des proies pour l'ombre, tome 1: Il pleuvra sur la lande Dana B.Chalys


Lorsque Keith, un jeune architecte de 22 ans, débarque à Wick pour rendre visite à sa cousine Beth, il est loin d’imaginer les nombreux tourments qui l’attendent. Car au cœur de la lande rocheuse, une banshee vient de hurler, le condamnant à mort.
L’arrivée de deux vampires mercenaires constitue sans doute sa meilleure chance de survie, mais c’est sans compter sur la quête menée par les Stratton, une famille de chasseurs prête à tout pour retrouver la pierre chantante et empêcher un ordre occulte d’invoquer un puissant démon. Alliés malgré eux, les cousins, les mercenaires et les Stratton n’auront d’autre choix que l’entraide pour venir à bout de tous les dangers.
***
Des Highlands au Mexique en passant par la France ou encore Chypre, suivez les aventures de Keith Campbell et Elizabeth Hastings dans cette course haletante contre la montre.


"Des proies pour l'ombre" est une série qui s'inscrit dans le Cycle des Pourpres


Editeur: Flammèche Editions
Date de parution: 02/11/2015

Promouvoir cette page:

Avis des Rebelles

Un récit époustouflant

Par Sorcha

Il s’agit de ma première chronique chez les Rebelles et je dois dire que j’ai démarré en fanfare avec ce livre.

Je l’ai choisi moins pour sa couverture que pour son résumé, vous me direz c’est mieux dans ce sens ! Voir le mot « Écosse » a réveillé le Golum qui sommeille en moi et je me suis dit « il me le faut, mon précieux ! ». Donc je l’ai pris, et… patatra ! Au bout de 100 pages, j’ai ressenti les premiers signes annonciateurs d’un coup de cœur. Voulez-vous savoir pourquoi amis lecteurs ? J’y viens !

Tout d’abord, je rends hommage à la plume de l’auteure qui a su me transporter en Écosse dès les premières pages. Puis m’a fait voyager de Chypre, en passant par le sud de la France et jusqu’au Mexique. L’intrigue est haletante, mystérieuse et on se sent happé par elle. Je dois avouer avoir retenu mon souffle pas mal de fois, et avoir regardé par-dessus mon épaule avec appréhension d’autres. Ce qui prouve que je me suis entièrement plongée dans le récit.

Parlons maintenant de l’univers fantastique/ fantasy de l’auteure. Je dis bravo ! C’est riche, instructif, et il est décrit de telle sorte qu’il est pour nous ancré dans notre réalité. Mais attention toutefois à ne pas se perdre en route. Accrochez-vous ça décoiffe ! Je ne dévoilerai pas trop de choses, car j’ai aimé les découvrir au fur et à mesure des pages. Mais ce que je peux faire c’est parler de l’originalité de l’identité de la banshee. En lisant le résumé, je ne m’attendais pas à ça, comme beaucoup de choses à vrai dire, notamment la romance de Keith avec (Tadam!) qui a tout d’abord été une surprise pour moi, n’ayant pas l’habitude d’en lire, mais a su me toucher grâce encore une fois à la plume de Dana B Chalys. Puis nous avons Keith et Elisabeth. J’ai beaucoup apprécié la complicité entre les deux cousins et leurs interactions. Je trouve le tout très bien exprimé et avec humour souvent. Malgré ses réparties bien senties et son caractère « je m’en foutiste » Keith a ses fragilités, ses doutes et des secrets. Il m’a énormément touché. Quant à Beth, elle pleure pas mal, mais elle est plus forte qu’il n’y parait.

Ensuite, je parlerai brièvement de ces autres personnages, mais qui n’en sont pas moins importants. John le beau gosse à l’Aston Martin, très mystérieux et sombre au départ. Les deux vampires mercenaires : Sorata et Eagle. Aaah Sorata, rah la la ! Oui, ce sont des vampires, oui ils font flipper, mais pas que ! Et c’est ce « pas que » qui m’a le plus plu. Le duo fonctionne à merveille.

Et enfin, je terminerai avec les Stratton. Une famille bien étrange et intrigante, une organisation même et bien complexe, dont les rouages nous échappent parfois. J’ai hâte de lire le tome 2 afin de satisfaire ma curiosité (un trait de caractère que je partage avec Beth). Et rah lala ce Shane (oui, j’ai beaucoup de point commun avec Elisabeth)… Vous ai-je dit que j’ai souvent dit « rahlala » en lisant ce livre ?

En conclusion : C’est un coup de cœur pour moi ! Encore une fois, je rends hommage à l’auteure pour la qualité de son récit et de ses personnages. Nous les suivons dans leur folle aventure, tout en étant témoin de l’évolution de leur comportement face à la situation, mais également des uns vis-à-vis des autres. Et cette fin ! Mon dieu, j’ai cru que j’allais hurler, mais à 2 heures du matin mon mari risquait de demander le divorce, donc j’ai mis mon point dans la bouche. Vivement la suite !


Note globale: 19/20
Style d'écriture: 19/20
Intrigue: 18/20
Personnages: 20/20
Suspense Addictif

Dana B.Chalys a aussi écrit:


Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!