Livre


Les Puissances de Nilgir T1 - L'oeil de Tolmuk Anaïs La Porte


Le voyage avait pourtant bien commencé. Une simple croisière, voilà ce qu’était pour le Vogue-Espérance la traversée jusqu’à Nilgir, le royaume le plus fermé au monde, où chacun, disait-on, pouvait expérimenter la Puissance cachée en lui.
Malheureusement d’étranges forces se déchaînent et Léonie, Line, Owen et Maël, vont devoir affronter la volonté destructrice implacable qui vise l’un d’entre eux et pourrait tous les emporter. 
La route est désormais semée d’embûches pour arriver à Nilgir. À travers des mers infestées de pirates, des déserts brûlants aux violentes tornades et des hautes montagnes où vivent, paraît-il, d’étranges hommes volants, les quatre adolescents arriveront-ils à destination ? 


Anaïs La Porte, née en 1984, a grandi sur l’île de la Réunion et l’océan de son enfance emplit toujours son imaginaire. Ingénieur de Centrale Nantes, elle travaille actuellement pour un établissement public et l’eau est son quotidien.
Très tôt, elle tombe amoureuse des livres et de la littérature sous toutes ses formes. Elle reçoit plusieurs récompenses pour ses nouvelles.

Encore lycéenne, elle trace les grandes lignes d’une saga, Les Puissances de Nilgir, en se fondant sur cette certitude : nous avons tous en nous une Puissance, un don qui nous rend uniques et qui, cultivé, nous permet de nous épanouir réellement.
C’est ce monde et ses héros qu’elle nous présente aujourd’hui avec L’œil de Tolmuk, premier tome de cette aventure.


Editeur: Yucca Editions
Date de parution: 15/10/2014

Promouvoir cette page:

Avis des Rebelles

Une bonne lecture jeunesse

Par Sorcha

J'ai le plaisir de vous partager mon avis sur le livre « Les puissances de Nilgir : tome 1 l'oeil de Tolmuk » d'Anais La Porte, paru chez Yucca Éditions.

Au début du roman, nous faisons la connaissance du jeune Owen qui s'embarque au port d' Ethys à bord du bateau "le Vogue Espérance", et de son équipage, composé de Brieuc le capitaine, Line sa fille de 13 ans, mais aussi du mousse nommé Maël pour ne citer qu'eux.
Tout de suite on sent que le jeune Owen cache un lourd secret. C'est en effet avec appréhension qu'il se prépare à effectuer la traversée qui l'attend sur « le Vogue Espérance » en compagnie de ses occupants, surtout après l'arrivée de la dernière passagère, Léonie. D'ailleurs, dès les premières pages, on se pose beaucoup de questions, car l'auteure fait grand mystère de la véritable raison de ce voyage.
Hélas, rien ne va se passer comme prévu et les naufragés vont devoir faire face à des situations complexes, voire désespérées, pour espérer atteindre leur destination : Nilgir, une contrée lointaine qui suscite aussi bien la curiosité et l'admiration des uns, que la peur chez d'autres.

Pour commencer, je dois dire que cela ne m'aurait pas gênée que les héros soient plus âgés, ne serait-ce que de quelques années. Je pense surtout au personnage de Maël, l'un des maillons forts du groupe de rescapés et qui, selon moi, fait plus que ses 15 ans. Il en va de même pour Line, qui malgré certaines manières enfantines, me paraît assez mûre pour ses 13 ans. Toute la partie au sein du peuple des Icares me l'a encore plus fait ressentir.

Le roman se découpe en plusieurs parties qui correspondent chacune à une étape dans le périple de nos héros.
J'ai trouvé celle chez les nains avec Roc un peu longue, tout comme celle sur le bateau des pirates. Mon dieu, je me serais bien passée des détails sur le scorbut des marins !
Par contre, à partir du moment où ils font escale au port de Messiane, puis s'engagent dans le désert, cela devient très intéressant. Tout d'abord parce que la personnalité du jeune Owen change au contact de ses compagnons, puis parce que l'on en apprend plus sur lui. Il faut dire que le jeune garçon discret, voire effacé, campe un personnage complexe et ambigu. On aimerait savoir quel sera son choix : obéir à sa maîtresse ou enfin laisser parler son cœur en se libérant du joug de l'esclavage, tout en sachant qu’il ne serait pas le seul à pâtir de cette décision. Nous sommes tiraillés entre nous méfier de lui, à l’instar de Line, ou lui laisser une chance comme Maël le souhaite.
Ensuite, je salue l'imagination et la plume de l'auteure, car toute la partie dans les Montagnes Bleues avec les Icares m'a emballée. On s'y croirait presque, virevoltant dans les airs avec le fringant Gabriel et les autres... jusqu'à cette fin qui nous fait reconsidérer certaines choses apprises au cours de la lecture.

En bref, un premier tome long à démarrer, mais qui, une fois lancé, devient intéressant. Les amateurs de voile apprécieront le cours de navigation et les nombreux termes techniques.
Je le recommande pour une lecture jeunesse à partir de 10 ans.






Note globale: 15/20
Style d'écriture: 17/20
Intrigue: 15/20
Personnages: 14/20

Arnaud Rossard, technicien du son O-nyx, groupe de rock Paula Cossart, Professeur en sociologie Littérature érotique, Livres pour les femmes. Retrouver votre libido avec les livres!